Ce mois ci

Janvier 2020

Opération Shade of Blue Ocean

L’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) a célébré la 3e année d’efforts de nettoyage « Upcycling the Oceans, Thailand » lors d’une opération baptisée « Shade of Blue Ocean » qui s'est déroulée les 20 et 21 décembre derniers au Commemoration Public Park, Ban Phe dans la province côtière orientale de Rayong.Durant deux jours ce bel événement a réuni plus de 500 participants dont des personnalités, des représentants du TAT, de divers partenaires, de l'administration locale, des communautés, des entreprises touristiques mais aussi des bénévoles, des plongeurs et des habitants.En plus du nettoyage de la plage, les participants ont pu participer à des activités d'apprentissage expérientiel comme la catégorisation des déchets pour une gestion appropriée et un traitement de recyclage, et ont pu acquérir plus de connaissances en intégrant les panels de discussions « Shade of Blue Ocean » et « Responsibility Rayong ». Le lieu de l'événement avait été décoré à partir de déchets recyclés et une exposition sur les déchets du bricolage était également proposée.« Shade of Blue Ocean » fait partie du projet « Upcycling the Oceans, Thailand » lancé en 2017 par le TAT, PTT Global Chemical (PTTGC) et la Fondation Ecoalf et qui vise à préserver la mer et les zones côtières du Royaume ainsi qu'à promouvoir les initiatives de transformation des déchets plastiques. Par ces actions, le TAT réaffirme son engagement à promouvoir un tourisme responsable et son rôle de leader dans la conduite d'initiatives vertes.


La sagesse locale en Santé et Bien-Etre

La sagesse locale occupe une place très respectée dans toutes les communautés à travers la Thaïlande. Basée sur des connaissances et des traditions qui sont fidèlement transmises de génération en génération, elle s’applique dans divers domaines de la vie quotidienne dont la santé et le bien-être. Ainsi, dans les cinq régions du royaume, des lieux ou des attractions particulières sont devenus réputés pour leur expertise ou leur sagesse dans ces domaines. En voici un aperçu.En région centrale, la province de Prachin Buri est connue pour ses plantes médicinales et ses remèdes traditionnels thaïs. La capitale provinciale est d’ailleurs surnommée « la ville aux herbes ». C’est une étape idéale pour en apprendre plus sur la sagesse médicale locale notamment en visitant le musée de la phytothérapie thaïlandaise Abhaibhubejhr qui se consacre à la préservation et à la mise en valeur des connaissances de la médecine traditionnelle thaïe. Il y a aussi une pharmacie traditionnelle à l’atmosphère surannée avec son vieux comptoir à médicaments, ses anciennes armoires à herbes et ses pots en verre utilisés pour les macérations. On peut y acheter des plantes médicinales transformées.Après la visite du musée, pourquoi ne pas essayer le spa de jour Abhaibhubejhr ? Créé dans le cadre d'une entreprise sociale, il propose différents soins et traitements comme par exemple la thérapie du feu abdominal « Pao Ya » qui est un traitement traditionnel aidant à réduire l’indigestion et les allergies.Si vous souhaitez faire une retraite de méditation bouddhiste, vous pouvez choisir de la faire dans un temple du Nord-Est. De nombreux monastères de cette région relèvent de la tradition forestière thaïe dans laquelle la vie monastique reflète aussi étroitement que possible la façon dont le Bouddha vivait. Les caractéristiques de cette tradition sont donc la vie dans la forêt, l'utilisation du corps humain comme sujet de méditation et le maintien de la pleine conscience dans toutes activités.Une retraite de plusieurs jours implique généralement de se lever à 5h, de ne pas manger après midi, de résider dans un hébergement basique, de porter des vêtements blancs non révélateurs et de suivre les huit préceptes ou, dans certains cas uniquement les cinq préceptes moraux, et éventuellement d'effectuer des tâches quotidiennes. Il y a généralement un mélange de méditation assise et en marchant, d'écoute des discussions du Dhamma et de rencontre avec les instructeurs.Le Wat Pah Nanachat à Ubon Ratchathani est un temple forestier qui utilise l'anglais comme langue principale. La journée y commence très tôt - à 3h. - et les hommes qui restent plus d'une semaine doivent se raser la tête et les sourcils.Dans le Sud, les sources chaudes de Ranong sont réputées depuis longtemps pour leurs propriétés médicinales. Les plus proches sont à 2 kilomètres de la ville de Ranong dans le parc Raksawarin, et constituent probablement l'attraction la plus populaire des environs.Dans l’environnement agréable du parc, trois sources naturelles offrent différentes températures d'eau allant de 40 degrés Celsius apaisants à 65 degrés Celsius plutôt très chauds. Ces dernières années, plusieurs petits hôtels de charme ont ouvert à proximité pour accueillir les adeptes de bain de sources chaudes dans une démarche de santé et de bien-être.Un peu plus loin de la ville se trouvent les sources chaudes de Pornrang, un endroit plus calme situé juste à l'intérieur du parc national des chutes de Ngao. La rivière qui coule près des sources chaudes offre la possibilité d’alterner baignades en eau fraîche et en eau chaude.De nos jours, les différents types de massage disponibles sont aussi variés que la multitude d'herbes et d'huiles qui peuvent être utilisées dans les traitements. Aussi faut-il quelque chose de vraiment inhabituel pour se démarquer. Vous le trouvez notamment à l’Est, dans le traitement proposé à Chong Chang Tune Live Ecomuseum, dans le district de Bo Rai à environ 50 mn en voiture de la ville de Trat.Le bain de vapeur du poulailler est un traitement plutôt unique, issu de la sagesse locale et offert aux visiteurs par la communauté locale de Chong. Les herbes utilisées dans ce bain de vapeur vraiment spécial proviennent de la campagne environnante du village. Le bain de vapeur est suivi d’un gommage corporel à la boue blanche parfumée provenant de la rivière voisine. Dans le Nord, le « Yam Khang » est une technique de massage traditionnelle Lanna transmise de génération en génération. Également connue sous le nom de thérapie traditionnelle thaïe du feu, elle implique que le massage par points de pression du corps soit plutôt dispensé par un homme utilisant ses plantes de pieds imbibées d’herbes et d’huiles curatives et chauffées de manière précise. Le traitement vise à soulager les muscles, les tendons et les douleurs osseuses ainsi que l'engourdissement.Pour goûter aux bienfaits du massage Yam Khang vous pouvez vous rendre à Ban Rai Kong Khing dans le district de Hang Dong, à environ 30 mn en voiture de la ville de Chiang Mai. Initiative de tourisme communautaire, ce village a été récompensé par des prix pour son approche du développement durable et pour offrir une expérience culturelle Lanna exceptionnelle.Environ 700 familles sont impliquées dans l'initiative et les visiteurs remarquent rapidement à quel point cela ressemble à une communauté. Tout le monde intervient, certains travaillent comme guides, d’autres cuisinent ou s'occupent du bétail et de diverses autres tâches. Cela permet de proposer un certain nombre d'activités en plus du massage Yam Khang comme apprendre à cuisiner des plats locaux, réaliser de l'artisanat et explorer la région à vélo.


Les plats les plus mangés dans les régions

La cuisine thaïlandaise est connue pour ses saveurs éclatantes, sa variété étonnante et son attrait esthétique. Découvrez quelques plats incontournables des différentes régions du royaume.Au NordPoursuivant une tradition culinaire du vieux Chiang Mai et du royaume de Lanna, un dîner khan toke comprend une petite table ronde sur laquelle est servie une variété de plats dans des bols individuels. Les gens s'assoient sur des nattes ou des coussins autour de la table et choisissent les plats à leur guise. Les plats comprennent généralement des délices tels que du riz gluant, du poulet ou du porc au curry, du poulet frit, des légumes, de la soupe, de la peau de porc frite et des trempettes au piment. Pendant le dîner, des spectacles de danse traditionnelle, de musique et d'épée sont organisés pour divertir les convives.Un délicieux plat emblématique de Chiang Mai, le khao soi est une soupe au curry jaune crémeux avec des nouilles aux œufs et du poulet cuit lentement (parfois du boeuf) qui est suffisamment tendre pour glisser hors de l'os. Il est garni de nouilles frites croquantes pour un joli contraste avec les nouilles aux œufs. La soupe est généralement préparée avec du lait de coco et du citron vert, des échalotes et des légumes marinés.Au Nord-Est (I-san)Le Lap est un plat de salade épicée du Nord-Est et du Laos voisin, mais ce n'est pas une salade de légumes ... c'est une salade de viande. Souvent consommée avec du riz gluant, deux des variantes les plus populaires sont le lap kai (poulet) et le lap mu (porc), dans lesquelles la viande est hachée et mélangée avec de la sauce de poisson, du jus de lime, des flocons de piment, de la menthe, du basilic et des oignons rouges, ainsi que du riz grillé pour une touche de croquant.Si vous repérez un vendeur de nourriture en train de se muscler vigoureusement avec un mortier et un pilon, il y a de fortes chances qu'il fasse du som tam. Cette salade de papaye verte épicée est un plat du Nord-Est largement consommé dans toute la Thaïlande, souvent accompagné de riz gluant et de poulet grillé. Le som tam est fait selon le goût particulier du client et les ingrédients habituels comprennent des tomates en tranches, des haricots longs, des arachides, des crevettes séchées, de l'ail, de la sauce de poisson, du citron vert, du sucre de palme et parfois des crabes de riz paddy d'eau douce.Au CentreHabituellement consommé avec du riz, le massaman est un curry riche et relativement doux dans lequel la cannelle, la muscade, le macis, la cardamome, les clous de girofle, le cumin, les feuilles de laurier et l'anis étoilé sont combinés avec des produits locaux comme les piments rouges séchés, les graines de coriandre, la citronnelle, le galanga, le poivre blanc, les échalotes et l'ail. En raison de ses racines musulmanes, le massaman est plus souvent fait avec du poulet, bien qu'il existe des variantes de boeuf, de mouton et de canard. Des pommes de terre et des oignons sont ajoutés, ainsi que du lait de coco et des arachides.Le Kaeng khiao wan est un plat de curry vert également consommé avec du riz. Le lait de coco et les piments verts frais lui donnent sa couleur verte crémeuse et il a tendance à être plus piquant que les currys rouges plus doux. En plus du poisson, des boulettes de poisson ou de la viande, d'autres ingrédients sont nécessaires comme la sauce de poisson, l'aubergine thaïlandaise, l'aubergine pois et d’autres légumes.Le kaeng som ou curry aigre thaï est un curry de poisson épicé ou une soupe aux légumes, faite sans lait de coco et qui tire son goût aigre caractéristique du tamarin utilisé dans sa préparation. Les ingrédients préférés sont le chou-fleur, le radis blanc, le chou, la carotte, les haricots longs, le chou chinois et les asperges. Une alternative populaire au poisson pour ce plat qui se mange aussi avec du riz, ce sont les crevettes.Au SudSpécialité du Sud, le khao yam paktai est une salade de riz acidulée et salée qui contient un éventail d'ingrédients, notamment des carottes et des haricots longs, de la mangue aigre, du pomelo, des crevettes ou du poisson séchés, de la noix de coco rôtie, des feuilles de lime kaffir, de la citronnelle et des piments. Un composant principal de ce plat est une vinaigrette appelée nam budu à base de poisson ou de crevettes fermentés avec du sel. Le riz consommé avec le khao yam paktai est généralement cuit avec des feuilles de Morinda ou du jus de fleur de pois pour la couleur et l'arôme.Le phat sato est une collation populaire. Également connus sous le nom de haricots puants en raison de leur arôme puissant, ces haricots riches en apport nutritif sont généralement sautés dans une pâte de curry mélangée à d'autres ingrédients robustes comme l'ail et les piments, et accompagnés de porc ou de crevettes.Le poisson frit au thamin ou au curcuma est un autre plat populaire du Sud de la Thaïlande. Le poisson le plus couramment utilisé est le pla daeng, un type de daurade, qui est cuit légèrement croustillant. L'utilisation de l'ail et du curcuma - connus pour ses nombreuses propriétés médicinales et de santé - rehausse les saveurs du plat.A l’EstCNN a classé le massaman thaïlandais parmi les meilleurs plats au monde et une délicieuse variante de l'Est est le curry massaman thaïlandais au durian et au poulet. C’est une fusion délicieuse des grandes saveurs du curry massaman et du soi-disant « roi des fruits » et cela a du sens étant donné que la province orientale de Chanthaburi est célèbre pour sa production de fruits, en particulier le durian.Les feuilles de Chamuang sont un ingrédient populaire dans la cuisine orientale thaïlandaise et les plats notables qui s’appuient sur leur goût acidulé et aigre sont le kaeng mu bai chamuang ou le curry de poitrine de porc aux feuilles de Chamuang aigre et le tom bai Chamuang, qui est similaire à la soupe tom yam de renommée mondiale.


The Unexpected Feeling Episode 2 et 3

« Gift from Nature » (Cadeau de la Nature) et « Coconut Treasure » (Trésor de Noix de Coco) sont respectivement les titres des deux derniers épisodes de la nouvelle série de documentaires de tourisme « L’Emotion inattendue ». L’épisode N°2 vous entraîne à la rencontre de merveilleuses femmes Karen qui tissent de superbes tissus depuis toujours, tandis que l’épisode N°3 vous transporte à Samut Songkhram, réputée non seulement pour ses attractions naturelles pittoresques mais aussi pour sa profusion de noix de coco. Grâce à cette bénédiction, les locaux possèdent un vaste répertoire de sagesse populaire liée à la noix de coco.


Célébration de l'amitié franco-thaïe à Brest

Le samedi 15 février prochain, une grande délégation thaïlandaise est attendue à Brest, pour célébrer le 333e anniversaire de la relation diplomatique franco-thaïe.Le point d’orgue de cette journée sera l’installation officielle du buste de l’ambassadeur Kosa Pan au bas de Siam, dans l’espace public.Réalisée par Watchara Prayookum, un sculpteur thaïlandais, cette statue en bronze de 1,20 m de hauteur vissée sur un socle de granit de même dimension sera fixée à l’angle des rues Ducouédic, Louis-Pasteur et Jean-Moulin, tout près de la station du téléphérique, à l’endroit même où l’ambassadeur du roi de Siam et sa délégation débarquèrent dans la cité du Ponant en juin 1686 avant de se rendre à Versailles afin de rencontrer le roi Louis XIV. L’œuvre, offerte par l’ATPF (Association thaïlandaise des professeurs de français), a été bénie le mois dernier par la princesse Sirindhorm, sœur du roi de Thaïlande.


Neuf temples sacrés à visiter après le Nouvel an

Qu’il s’agisse du Nouvel An international, du Nouvel An lunaire chinois ou thaïlandais, le passage d’une année à l’autre offre une opportunité très prisée par les bouddhistes de se rendre dans un des nombreux temples que compte le royaume et « d’acquérir du mérite » en visitant des lieux sacrés.Neuf des plus de 400 temples que compte Bangkok sont considérés comme particulièrement sacrés par les bouddhistes. Ceci en partie parce que le nombre neuf est de bon augure en Thaïlande, en raison du fait qu’il représente trois fois trois, et trois se réfère aux Triple Gems, les trois piliers du bouddhisme que sont le Bouddha, dharma, sangha.Ces neuf temples sont tous des lieux historiques et dirigés par des abbés du plus haut rang dans le clergé sangha, la communauté bouddhiste. Tous contiennent au moins une image de Bouddha ayant la réputation d’être d’une grande puissance.Si vous êtes de passage dans la capitale thaïlandaise en ce mois de janvier, faites l’offrande de quelques bâtons d’encens dans un ou plusieurs de ces 9 temples afin de placer votre année 2020 sous de bons auspices.Parmi eux se trouvent quelques-uns des temples les plus célèbres de Bangkok comme le Wat Phra Kaeo ou Temple du Bouddha d’émeraude situé dans l’enceinte du Grand Palais, le Wat Pho ou Temple du Bouddha couché, le Wat Arun ou Temple de l’aube au bord du fleuve Chao Phraya, le Wat Suthat situé à proximité de la Giant Swing en plein centre-ville ou encore le Wat Vihara Bowonniwet, temple très vénéré par les Thaïlandais car il abrite depuis 2016 les restes du Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX). Les quatre autres sont le Wat Saket Ratchaworamahawihan (Golden mount), le Wat Ratchaworamahawihan Chanasongkhram, le Wat Woramahawihan Rakhangkhositaram et le Wat Woramahawihan Kanlayanamit.Source : Thailande.fr


Spectacle Son et Lumière à Phimai

Chaque année, le Parc historique de Phimai (Nakhon Ratchasima) propose gratuitement de mini spectacles son et lumière sur le site de son célèbre temple khmer. La première représentation de 2020 aura lieu le 18 janvier. A partir de 16h, les visiteurs pourront d’abord découvrir les lieux accompagnés par un jeune guide local avant de se laisser envoûter vers 19h par la magie du spectacle son et lumière qui illustrera l’histoire du temple de Phimai à travers différents tableaux. La construction du temple par le roi khmer Jayavarman VII, la boxe ancienne ou encore la danse traditionnelle Phimai Pura seront évoqués au travers d’une féérie colorée et l’interprétation talentueuse des élèves du Collège d’Arts Dramatiques de Nakhon Ratchasima et de l’École Wimaya Nattakan.


Célébrez le Nouvel An chinois

La Thaïlande s’apprête à célébrer le Nouvel An lunaire chinois le 25 janvier 2020.L’énorme influence des immigrants chinois depuis plusieurs siècles explique pourquoi le Nouvel An chinois est si largement célébré à travers tout le Royaume. Ces festivités offrent l’occasion aux visiteurs de mieux comprendre les connexions initiées depuis longtemps entre les communautés chinoises et thaïes, de même, elles permettent d’apprécier les contributions apportées à la culture thaïlandaise au fil des années.La fête sera colorée et souvent grandiose dans différentes villes du pays et particulièrement à Bangkok (notamment dans le quartier chinois autour de Yaowarat Road), Phuket (Old Town), Ayutthaya, Chiang Mai, Nakhon Sawan, Trang et Udon Thani.Défilés et danses du dragon et du lion, lanternes rouges, stands de nourriture, spectacles chinois et évidemment pétards à foison animeront les célébrations du Nouvel An chinois et l’entrée dans l’année du Rat.


Explorez les provinces du Nord

Le Nord de la Thaïlande est riche de culture, de diversité ethnique, d'activités basées sur la nature et d’histoire. Sa plus grande ville, Chiang Mai, est depuis longtemps l'une des destinations touristiques les plus populaires du pays et il existe de nombreuses provinces environnantes qui sont d’excellentes découvertes complémentaires.Frontalière avec le Myanmar et le Laos à l'ouest, au nord et à l'est, en plus de Chiang Mai la région regroupe 16 provinces (Chiang Rai, Mae Hong Son, Sukhothai, Phitsanulok, Nakhon Sawan, Lamphun, Lampang, Phetchabun, Nan, Tak, Uttaradit, Phichit, Phrae, Kamphaeng Phet, Uthai Thani et Phayao) qui, dans le cadre de la campagne « Amazing Thailand Go Local » lancée en 2018, ont été promues en tant que destinations secondaires et émergentes pouvant être jumelées avec Chiang Mai.Pour vous inspirer, découvrez ce que 5 d’entre elles ont à offrir.La province la plus septentrionale du pays, Chiang Rai, est dotée d'un paysage spectaculaire de montagnes, de rivières et de forêts, d'une population de belle diversité ethnique dont diverses tribus montagnardes, et d'une forte identité Lanna dont témoignent son architecture, son art, sa langue, sa musique et sa cuisine. Le Temple Blanc, la villa royale Doi Tung et le jardin Mae Fah Luang ou encore Chiang Saen sur les rives du puissant fleuve Mékong sont autant de centres d’intérêt incontournables.D’une beauté naturelle pittoresque, la province montagneuse et largement boisée de Mae Hong Son est le théâtre d’activités de plein air. Elle bénéficie également d’une belle diversité ethnique, d’une culture fascinante et d’un charme rural captivant. Le Mae Hong Son Loop est un itinéraire populaire à réaliser en voiture ou en moto. Un voyage de quelque 600 km qui commence et se termine à Chiang Mai et traverse des endroits comme Mae Chaem sur le Doi Inthanon, plus haute montagne de Thaïlande, la ville riveraine de Mae Sariang et la décontractée ville de Pai, camp de base pour des aventures comme le rafting, le tubing, la randonnée et le vélo.Fondée au 7ème siècle par la reine Chamathewi, Lamphun est l'une des plus anciennes villes de Thaïlande et possède une histoire impressionnante. Elle fut la capitale du royaume Hariphunchai et la ville la plus septentrionale du royaume Mon de la période Dvaravati. Lamphun est à seulement 30-40 mn de route de Chiang Mai. Avec trois parcs nationaux (Mae Takhrai, Mae Ping et Doi Khun Tan), cette province fait aussi le bonheur des amoureux de Nature.Imprégnée de l'histoire et de la culture du Nord, Lampang a abrité pendant quelques années le vénéré Bouddha d'émeraude qui se trouve maintenant au Grand Palais de Bangkok. C'est une ville de sites uniques comprenant ce qui est probablement l'une des plus anciennes structures en bois de Thaïlande et ce que beaucoup considèrent comme le temple le plus impressionnant du Nord. C'est également l'une des très rares villes du royaume où les touristes peuvent visiter des sites en calèche. Lampang abrite également le Thai Elephant Conservation Center qui vise à protéger les éléphants et à promouvoir l'écotourisme. La province de Phrae puise ses racines dans le royaume Hariphunchai du Mon et était autrefois l'un des plus grands centres du commerce du teck en Thaïlande. Dans la vieille ville éponyme se trouvent des bâtiments et des lieux historiques qui témoignent de ces anciens jours de gloire tandis que la région compte toujours parmi les plus grandes réserves forestières de teck du pays. Le village de Ban Thung Hong est réputé pour ses produits fabriqués à partir de Mo Jambon, un tissu local en coton et teint en indigo. Utilisé traditionnellement pour les pantalons et les tuniques des agriculteurs, il est également décliné en beaux vêtements faits à la main.Le parc forestier de Phae Mueang Phi est une attraction naturelle intrigante où de curieuses formations rocheuses de grès rouge ont été sculptées par 2 millions d'années d'érosion.Des services de bus interprovinciaux, la location de voitures avec ou sans chauffeur et les vols permettent de relier une ou plusieurs des destinations secondaires à Chiang Mai. L'aéroport international de Chiang Mai et l'aéroport international de Mae Fah Luang Chiang Rai sont parmi les six aéroports internationaux en Thaïlande et sont desservis par des vols intérieurs et régionaux.


Un restaurant Alain Ducasse à Bangkok

Bangkok accueille désormais « BLUE by Alain Ducasse », la première table en Thaïlande du chef multi étoilé (La Bastide de Moustier, Louis XV, Bar & Boeuf, … ). Installé dans l’immense complexe commercial Iconsiam, le restaurant du chef habituellement basé à Monaco a trouvé une place de choix avec une incroyable vue sur la ville de Bangkok et le fleuve Chao Phraya, encore une adresse qui va bousculer les codes établis sur place. Lieutenant fidèle de Ducasse Wilfrid Hocquet a quitté Los Angeles pour rejoindre le BLUE où il est secondé par l’incroyable et très créatif chef Max Boonthanakit, tous deux ayant en charge d’élaborer une cuisine d’inspiration française qui met en valeur les plus beaux produits des petits fermiers et la pêche locale.Situé au premier étage de l’iconsiam, avec une vue spectaculaire, « Blue by Alain Ducasse » accueille ses convives dans un décor exceptionnel signé Jouin-Manku, des teintes bleu et or, des courbes douces, des luminaires en bois de noyer et laiton… On croit déambuler dans les bosquets des jardins du château de Versailles. Entre haute gastronomie et bistronomie, BLUE va défendre de bons produits, une cuisine lisible, goûteuse et simple qui fait appel à la créativité des chefs sans pour autant brusquer la clientèle thaïlandaise qui recherche aussi à être rassurée.

Site internet : www.blue-alainducasse.com

Découvrez les 4 « Villes créatives UNESCO » de Thaïlande

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a récemment décerné le label de « Ville Créative » à Bangkok et Sukhothai, portant ainsi à quatre le nombre total de Villes Créatives de l’UNESCO en Thaïlande. Avec un dossier basé sur la qualité des savoir-faire locaux, en particulier sur la profusion des métiers d'art dans la région. Sukhothai a été enregistrée comme « ville créative de l’artisanat et des arts populaires». Bangkok s’appuyant sur le design et la profusion de créateurs qui s'installent aujourd'hui dans la capitale thaïlandaise a été désignée « ville créative du design ».Toutes deux rejoignent ainsi Phuket (« ville créative de la gastronomie » depuis 2015) et Chiang Mai (« ville créative de l'artisanat et des arts populaires » depuis 2017) dans le réseau mondial des désormais 246 villes créatives de l’UNESCO.Le label « Villes créative » est décerné aux villes et métropoles qui se battent pour mettre en avant la culture. Selon l'UNESCO, ces « Villes créatives » constituent des « laboratoires d'idées et de pratiques innovantes ». Elles « apportent une contribution tangible à la réalisation des objectifs de développement durable par une réflexion et une action novatrices. Par leur engagement, ces villes défendent des actions de développement durable bénéficiant directement aux communautés urbaines ».


Nouvelle série de documentaires : The Unexpected Feeling

Après « Insight Thainess » et « Les saisons », « L’Emotion inattendue » est le titre de la nouvelle série de documentaires de voyages présentée par l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT). Le premier épisode vous entraîne dans le village d'Ekkarat (district de Pa Mok, province d'Ang Thong) dont les habitants fabriquent des tambours depuis plus de 80 ans pour gagner leur vie. Ce village fascine les visiteurs avec son étalage éblouissant de tambours de tous types, tailles et formes dont le «Klong Yao» (un long tambour en forme de grand gobelet) qui est le symbole de la communauté Ekkarat, un rappel permanent de la durée de leur relation avec ces instruments de percussion.

Voir la vidéo : vimeo.com/371854488

Amazing Thailand Marathon Bangkok 2020

Le troisième « Amazing Thailand Marathon Bangkok 2020 », présenté par Toyota et prévu le 2 février 2020 au Rajamangala Stadium, a déjà reçu 22 000 demandes de participations en seulement deux semaines.L'événement comprend quatre catégories: le marathon complet de 42,195 kilomètres, un semi-marathon de 21,10 kilomètres, un mini-marathon de 10 kilomètres et une course amusante pour les familles de 5 kilomètres avec des prix en espèces pour un total de 2 236 500 bahts (env. 66 754 euros).La Thaïlande a le potentiel et la volonté d'organiser des marathons de classe mondiale et bénéficie d'une variété d'attractions combinées à une hospitalité chaleureuse. Conformément à l'orientation du gouvernement, l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) développe actuellement l’Amazing Thailand Marathon en série annuelle, avec pour commencer cinq provinces pilotes dont Bangkok, Buri Ram, Chon Buri, Phuket et Ratchaburi, et un objectif annuel de 100 000 participants dont jusqu'à 15 000 étrangers. L'Amazing Thailand Marathon Bangkok est de loin la course sur route la plus grande et la plus populaire de Thaïlande. L’événement attire plus de 30 000 coureurs et plus de 75 000 spectateurs tout au long du week-end, ce qui en fait le principal événement de course à pied du pays sur le calendrier sportif annuel.Le premier dimanche de février, des milliers de coureurs passeront devant des sites emblématiques de Bangkok comme le monument de la Victoire, le Wat Benchamabophit, l'avenue Ratchadamnoen, le pont Rama VIII et le temple de la Montagne d'or.L'événement 2020 marque le troisième anniversaire de l'incroyable Thailand Marathon Bangkok. Il propose aussi un marché d'articles de sport mettant en vedette plus de 70 marques ainsi que de nombreux divertissements. La ligne d'arrivée est située près de l'une des destinations touristiques les plus populaires de la capitale, le Monument de la Démocratie, à côté du marché nocturne de Khao San Road.

Informations et inscription : www.amazingthailandmarathon2020.com

Faites l’expérience du tourisme “Slow Life”

De nos jours, presque tout se fait trop vite. Nous regardons beaucoup trop les écrans en oubliant la vraie vie. Nous remplissons nos esprits et nos emplois du temps de choses à faire, de gens à voir et d'endroits à visiter sans trop réfléchir à la façon d’en profiter. Il devient facile de perdre le contact avec les joies simples de la vie. Êtes-vous déjà rentré de vacances avec le sentiment d'avoir besoin de vacances parce que vous avez fait tellement de visites touristiques et d'activités que vous avez oublié de vous détendre.Après la Slow Food qui défend depuis plusieurs années les valeurs du « bien manger », la nouvelle grande tendance à épouser c’est la « slow life » (la vie lente), une philosophie dont le principe central est de prendre le temps de faire les choses correctement, et donc d'en profiter davantage. Appliquer la « slow life » durant ses vacances, c’est prendre le temps d’explorer une destination suffisamment bien pour obtenir une connexion plus profonde et plus authentique avec elle, plutôt que de se précipiter et de manquer les détails. La Thaïlande est la destination idéale pour des vacances slow. Les voyagistes du pays sont depuis longtemps à la pointe de la tendance et proposent des activités et des excursions authentiques qui visent à vous éloigner de la nature trépidante et rapide de votre vie quotidienne. Le royaume qui ne ressemble à aucun autre pays dans le monde offre un charme décontracté des plages idylliques et des jungles isolées aux paysages montagneux imposants baignant dans la paix et la sérénité. Si vous n'avez pas encore trouvé le moyen de vous faire plaisir, la vie lente est la voie à suivre. Voici quelques idées de destinations et activités qui sont non seulement amusantes et dignes d'Instagram mais offrent également des expériences profondes, significatives et mémorables au Pays du sourire : - Apprenez les ficelles de la riziculture : le travail acharné peut avoir un effet relaxant et méditatif, et il n'y a pas de meilleur exemple qu'une journée passée dans les rizières à Chiang Mai à récolter et planter du riz aux côtés des agriculteurs locaux avec en toile de fond des vues superbes. A la fin du labeur une tasse de thé partagée avec les villageois à l'intérieur de leurs maisons est la meilleure des détentes.- Envolez-vous en montgolfière pour découvrir la beauté du nord de la Thaïlande depuis le ciel. Vous quittez Chiang Mai au fur et à mesure que le soleil se lève, flottant au-dessus de magnifiques temples et forêts de jungle. À l'atterrissage, savourez un succulent petit déjeuner avec votre pilote et prenez le temps de renouer avec la terre ferme.- Faites une croisière fluviale autour du Triangle d'or à Chiang Rai : le Triangle d'or est l'une des attractions les plus visitées du nord de la Thaïlande, un point géographique magnifique où la Thaïlande, le Laos et le Myanmar ne font qu'un. Admirez-le avec style et élégance lors d'une croisière le long du Mékong, l'élément vital de l'Asie du Sud-Est. À partir de Chiang Rai, les visites suivent littéralement la philosophie du « voyage lent », en passant par des temples et des ruines antiques, des villages tribaux et des jungles luxuriantes. Profitez en fin de journée d'un coucher de soleil à couper le souffle. - Escaladez les falaises de Railay ou de la plage de Ton Sai : Krabi est célèbre pour ses imposantes formations de calcaire adossées à la forêt vierge et surplombant les plages de sable blanc et la mer d'un bleu profond. Imprégnez-vous du paysage avec une toute nouvelle perspective accompagnée par une montée d'adrénaline le temps d'une escalade. La plage de Railay (ou Rai Leh) et Ton Sai sont deux des meilleurs spots escarpés de l'île, attirant des grimpeurs du monde entier. Que vous soyez un amateur ou un expert, il y a un ensemble de rochers pour vous et des instructeurs chevronnés pour fournir des conseils et une supervision professionnels tout au long du parcours. Si vous êtes à la recherche d'un vrai défi, découvrez le solo en eau profonde, la dernière tendance dans le monde du scaling. Dirigez-vous vers un côté éloigné de l'île et passez directement du bateau à la falaise, à mains nues, sans mousquetons ni cordes. Si vous glissez et tombez, préparez-vous à un plongeon dans les eaux turquoise et chaudes.- Apprenez l'art du tissage de la soie thaïlandaise : en Isan, la région rurale du Nord-Est, la fabrication de la soie est une tradition qui est transmise de génération en génération. Entre les rizières et les petits villages, vous avez une occasion unique de découvrir le processus minutieux et complexe pour créer de magnifiques soies thaïlandaises. Chaque pièce est fabriquée à la main, de la capture et de l'élevage des vers à soie à la teinture, au filage et au tissage à l'aide d'un équipement fait maison. Des communautés pratiquent un tourisme responsable garantissant que les frais de visite servent directement à soutenir les villageois et à perpétuer cet ancien métier.


Pourquoi découvrir Nan

Avec des paysages de montagne époustouflants, une histoire riche et des tas de choses à voir et à faire, une visite à Nan est toujours un plaisir. Dans cette province, la culture des tribus montagnardes Thai Lue (ou Tai Lu) est bien vivante. Leur riche héritage remonte à des siècles dans l'ancien royaume de Lanna qui est aujourd'hui le Nord de la Thaïlande. Les Thai Lue sont particulièrement connus pour leurs compétences en tissage et en broderie et l’élégance des vêtements traditionnels qu'ils portent. Une visite au groupe communautaire de tissage situé près du Wat Phuket à Ban Ket dans le district de Pua, vous permet d’observer la dextérité des tisserands travaillant sur des métiers en bois et d’acquérir des produits directement auprès d'eux. Vous pouvez également louer un costume traditionnel et vous faire prendre en photo avec le magnifique paysage de Nan en arrière-plan. L'une des premières choses qui frappe lorsqu’on arrive dans la petite ville de Nan est l'absence de gratte-ciel. Pour conserver son caractère charmant à la capitale provinciale, des lois strictes régissent les constructions. Les habitants de Nan sont à juste titre fiers de leur héritage et de leur mode de vie. Les gens d’ici disent souvent qu’ils aiment la « vie lente » ou la « bonne vie ». Il suffit de passer quelques jours pour être séduit par ce mode de vie sabai sabai. Promenez-vous à pied ou louez un vélo pour succomber aux charmes de la ville. Le temple Wat Phumin est célèbre pour ses peintures murales datant de plusieurs siècles et dépeignant le mode de vie local et la vie de Bouddha. Devenue un véritable symbole de la région, une peinture en particulier, "Poo Marn Yar Marn" ("le Murmure de l'amour") attire les visiteurs. Selon la légende locale, si des amoureux font ensemble le vœu de connaître le bonheur devant cette murale, ils resteront unis pour toujours.Située hors de la ville en bordure d'une rivière, la Nan Riverside Art Gallery mérite une visite pour admirer les œuvres de Winai Prabripoo, célèbre artiste thaï natif de la région. Dans le district de Tha Wang Pha, le Wat Sri Mongkol abrite un musée intéressant qui contient un certain nombre d'objets anciens. A l'arrière du vieux temple se trouve un petit village de bambou entouré de rizières.Nan est aussi connue pour être l'une des plus belles provinces de Thaïlande. Dans le parc national de Srinan à Doi Samer Dao, la vision de la mer de brouillard tôt le matin est un enchantement tandis que les montagnes du parc national de Doi Phu Kha révèlent d’étonnantes formations rocheuses et terrestres à Sao Din Na Noi. En visitant Nan à la saison verte, vous profitez d’une vue imprenable sur les rizières verdoyantes.Si vous souhaitez explorer une région de Thaïlande qui reste relativement méconnue de la plupart des étrangers, pensez à ajouter Nan à votre itinéraire.


Histoire et Hospitalité à Si Satchanalai

Dans la province de Sukhothai, la plupart des touristes se rendent directement au parc historique éponyme de l’ancienne capitale, la principale attraction de la région est effectivement un merveilleux endroit à découvrir. Cependant ce n'est pas le seul site d'intérêt. À une soixantaine de kilomètres à l'est se trouve le magnifique parc historique de Si Satchanalai et ses ruines situées au milieu d'une campagne luxuriante. C'est un réel plaisir, particulièrement à vélo, de faire le tour de ce parc à la découverte des statues et des temples anciens.Fondée en 1250, Si Satchanalai a été construite sur les rives de la rivière Yom en tant que ville satellite de Sukhothai. Avec les parcs historiques de Sukhothai et Kamphaeng Phet, Si Satchanalai est classé par l'UNESCO comme site du patrimoine mondial.Du 14e au 16e siècle, la zone autour de Si Satchanalai (connue aujourd'hui sous le nom de Sawankhalok) fut un important centre de production de céladon et de céramique. La poterie unique produite ici s’appelait « Sangkhalok » et les fours sont toujours visibles à Baan Koh Noi. La ville de Sawankhalok est également une étape intéressante avec son musée, ses arts de la rue, sa cuisine fabuleuse et ses bâtiments historiques.Une visite de Si Satchanalai peut se combiner avec une nuit chez l'habitant dans le village de Ban Na Ton Chan qui a remporté des prix pour ses initiatives touristiques communautaires qui permettent de découvrir la culture locale et contribuent également à préserver les anciennes traditions. Plus de 20 familles d'accueil proposent le gîte et le couvert et les jolies activités ne manquent pas. Levez-vous avant l'aube et grimpez jusqu'au point de vue pour admirer la mer de brume matinale sur la campagne de Si Satchanalai. Louez un vélo pour explorer le village et la campagne environnante. Vous pouvez également embaucher un guide pour en savoir plus sur la région et découvrir certains attraits locaux, notamment la passerelle en bambou au-dessus des rizières. Des visites du village sont également proposées sur une version modifiée d'un tracteur à l'ancienne.Ban Na Ton Chan est aussi célèbre pour son tissage et sa production de textiles imbibés de boue. Cette technique a été perfectionnée par les ancêtres du village qui portaient des sarongs en travaillant dans les rizières et ont découvert que la partie du tissu recouverte de boue devenait plus douce après le lavage. L'ancienne tradition a été ravivée et les visiteurs peuvent observer le processus et acheter des tissus et des vêtements dans la boutique communautaire du village.



Informations légales