Ce mois ci

Février 2019

La Thaïlande, une destination pour tous

En Thaïlande, nous pensons que la diversité est une richesse. Nous sommes fiers que la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et trans, ainsi que toutes les personnes - quelle que soit leur identité ou leur préférence amoureuse - se sentent libres lorsqu’elles voyagent dans le Royaume.
Nous avons de quoi plaire à tout le monde, quels que soient les centres d’intérêts. Oui, il y a des événements LGBT , des soirées branchées et une vie nocturne animées, mais au-delà, nous proposons une culture riche, une cuisine délicieuse, des expériences locales uniques, un luxe inégalé, des escapades envoûtantes et une hospitalité légendaire… tout ce qu’il faut pour s’offrir une pause extraordinaire.
La Thaïlande accueille toutes les couleurs sous l’arc-en-ciel et vous invite à puiser l’inspiration de vos prochaines vacances sur le site www.gothaibefree.com


Sukhothai à l’honneur dans National Geographic

La cité historique de Sukhothai fait l'objet d'un magnifique reportage dans National Geographic.
Pour introduire celle qui historiquement fut le berceau de la culture, de l'érudition, des arts et de l'architecture thaïlandais, le prestigieux magazine écrit : « Les ruines de Sukhothai sont l’un des secrets les mieux gardés de Thaïlande. Parsemées des colonnes et des clochers de temples et de sanctuaires vieux de 700 ans, présidés par les visages sereins de gigantesques statues de Bouddha, les vestiges de la première capitale de l'État thaïlandais dégagent un sentiment enchanté et figé dans le temps. »

Nous vous invitons à découvrir l’intégralité de cet article (en anglais) richement illustré de belles photos, il vous donnera sûrement envie de (re)visiter l’antique cité : on.natgeo.com/2DBe8JI

Découvrez Lamphun

À 30 minutes à peine de la célèbre Chiang Mai, Lamphun vous attend avec son charme de petite ville épargnée par le tourisme de masse et plein de choses à voir et à faire. Offrant une délicieuse cuisine locale, des temples historiques et une campagne pittoresque, Lamphun est le véritable joyau caché du Nord de la Thaïlande et constitue une excursion vraiment agréable à partir de la « Rose du Nord ».
D’ailleurs, si vous êtes en visite à Chiang Mai, il est fort probable que vous ayez fait la découverte du magnifique temple de montagne du Wat Phra That Doi Suthep, l’un des temples les plus célèbres de Thaïlande. Et bien la conception de ce dernier est en réalité basée sur le temple beaucoup plus ancien, Wat Phra That Haripunchai, situé à Lamphun.
Classée parmi les plus anciennes villes du Nord, elle abrite plusieurs vieux temples opulents. Le Wat Phra That Haripunchai date du 9ème siècle. Au-delà de son Chedi doré scintillant, il témoigne encore de l'architecture unique des Mons, une ethnie du Nord. La pagode dorée de 46 mètres de haut a été ajoutée au 15ème siècle, lorsque Lamphun faisait partie du royaume de Lanna. Les parasols à chaque coin sont une addition plus récente du début du 19ème siècle.

Le monument rendant hommage à Kruba Srivichai et le Wat Doi Ti sont d’autres centres d’intérêt. Cet homme remarquable, né en 1878, dirigea les travaux de restauration de plus de 160 temples du Nord. Né et élevé à Lamphun, il a toujours entretenu une relation privilégiée avec sa ville natale. Dès son plus jeune âge, il voulut devenir moine et, à l'adolescence, il entama sa vie de dévotion au bouddhisme au Wat Doi Ti. La colline sur laquelle se trouve le joli temple abrite à présent une immense statue de Kruba Srivichai et offre une vue imprenable sur la campagne environnante.

Caché dans les montagnes, le parc national de Doi Khun Tan propose des sentiers de randonnée traversant sa nature luxuriante, de superbes points de vue sur le lever et le coucher du soleil et un vaste terrain de camping. Faire une jolie balade en profitant de l’air frais de la montagne puis planter sa tente et observer les étoiles toute la nuit constituent un agréable programme.

Le village tribal de Pakakayor abrite des tribus ethniques aux traditions uniques. Toute cette gentille population est végétarienne et experte en tissage. Elle accueille avec plaisir les voyageurs respectueux de découvrir son style de vie simple et charmant. Il est possible d’y passer une nuit et d’être initié au tissage traditionnel.

Enfin, Lamphun ne manque pas de spécialités locales pour régaler les gourmands. Si le Khao soi et le khanom jeen nam ngiao sont des plats populaires, ne manquez pas de goûter les surprenantes mais délicieuses nouilles longanes.

Source : thaizer.com


Ne manquez pas d’assister à une belle fête thaïe

La Thaïlande est un pays de fêtes et de célébrations qui reflètent ses traditions et ses valeurs culturelles. La plupart des festivals thaïlandais dérivent des croyances bouddhistes et brahmanes, beaucoup étant issus des traditions locales, du folklore et du mode de vie. Nombreux sont ceux qui ont cours depuis des siècles.
Songkran (13-15 avril 2019) ou le Nouvel An thaïlandais avec ses fameuses batailles d’eau et le féérique Loi Krathong aux milliers de lumières (13 novembre 2019) sont deux festivals de renommée internationale. Parmi les divers événements religieux, les touristes sont particulièrement invités à assister aux célébrations de « Khao Phansa » (17 juillet 2019) et « Ok Phansa » (13 octobre 2019) qui marquent respectivement le début et la fin du carême bouddhiste.
Chaque festival thaïlandais possède ses propres caractéristiques, qui diffèrent d’une région à l’autre. Voici quelques-uns des nombreux événements hauts en couleurs célébrés chaque année qui permettent de vivre de fabuleux moments.
La cérémonie annuelle du World Wai Kru Muay Thai a lieu chaque année dans le parc historique d'Ayutthaya (17 mars 2019). Elle permet à des centaines de pratiquants de Muay Thai du monde entier d'exprimer leur gratitude envers leurs maîtres dans la tradition ancestrale connue sous le nom de cérémonie du Wai Kru ainsi que célébrer le vieil art martial du Muay Thai.

Dans la province de Mae Hong Son (Nord), le festival annuel Poi Sang Long a lieu dans différents temples entre la mi-mars et la mi-avril. C’est une cérémonie d'ordination pour les garçons âgés de 7 à 14 ans appartenant au groupe ethnique Tai Yai. Le rituel dure trois jours et est censé aider à gagner plus de mérite qu'une ordination ordinaire.

Parmi les fêtes les plus spectaculaires à vivre, le festival annuel des fusées a lieu dans le Nord-Est au début de la saison des pluies (mai ou juin). Connu sous le nom de Bun Bung Fai, il est sensé encourager les pluies et aider les cultures de riz à se développer. Il permet également aux gens de faire une pause festive avant le début du dur labeur de plantation et de récolte. Les célébrations diffèrent d’une province à l’autre, mais consistent principalement à lancer des roquettes artisanales dans le ciel, des équipes se font concurrence pour les envoyer le plus haut possible. Il y a aussi des défilés avec des chars et des démonstrations de costumes traditionnels et de danses.
Vous pouvez assister à cette étonnante fête dans plusieurs provinces de l’Isan dont Roi Et, Yasothon et Kalasin. Un festival de fusées est également organisé dans le district de Sukhirin, province de Narathiwat, dans le sud du pays. Il a été lancé par des habitants du sud de l'Isan.

Bun Luang et Phi Ta Khon dans le district de Dan Sai, à Loei, est l’un des festivals les plus dynamiques et exceptionnellement uniques du Nord-Est de la Thaïlande. L'événement de trois jours a normalement lieu pendant la première semaine après la sixième pleine lune de l'année (en juin ou juillet). L’ensemble de l’événement porte traditionnellement le nom de Bun Luang, cérémonie de mérite organisée dans le but de célébrer le retour du prince Vessandorn (la dernière incarnation du Seigneur Bouddha). Mais le point culminant est la procession très animée et colorée de danse masquée de Phi Ta Khon.

Normalement tenu pendant neuf jours au cours de la période du neuvième mois lunaire (octobre) à l'échelle nationale, l’un des événements les plus uniques de Thaïlande, le festival végétarien, tire ses origines de la culture chinoise. On croit que l'abstinence de viande et de stimulants apportera une bonne santé et une tranquillité d'esprit aux individus et à la communauté. Ainsi, beaucoup de Thaïlandais, en particulier ceux de lignée chinoise, se limitent à un régime végétarien pendant neuf jours et neuf nuits pour se purifier le corps et de l’esprit.
Phuket accueille la plus célèbre fête végétarienne de Thaïlande, également connue sous le nom de Festival des neuf empereurs divins, avec des cérémonies remarquables comme les processions d'images de dieu et des défilés impressionnants de célébrants dans un état de transe s’infligeant des automutilations incroyables.


Quelques belles croisières à Bangkok

Bangkok est une ville aux multiples merveilles, de ses imposants temples bouddhistes à ses marchés animés, qui réserve aux voyageurs de nombreuses possibilités d’exploration.
Le fleuve Chao Phraya qui la traverse est l’un de ses grands atouts. «La rivière des rois» en dit long sur l'histoire de la capitale et sur son évolution en la métropole grouillante que nous connaissons aujourd'hui. Le Chao Phraya est comme la veine vitale de Bangkok, reliant toutes sortes de destinations par un simple trajet de ferry que des milliers de personnes utilisent chaque jour.
Parmi les jolies expériences offertes par Bangkok, faites une agréable croisière pour profiter d’une belle intimité avec le fleuve majestueux et d’une autre perspective sur la «Cité des anges». Voici trois suggestions dans la foison de possibilités existantes.

Supanniga Cruise est un nouveau dîner-croisière très apprécié des locaux et des touristes. Des matériaux traditionnels tels que la soie Mudmee, la terre cuite, le tissage et le krabom (ustensile utilisé pour la cuisson du riz gluant) sont utilisés de façon contemporaine dans la décoration du bateau, créant un cadre unique pour savourer de délicieuses spécialités et une vue imprenable.
http://www.supannigacruise.com

Entièrement construite en teck et habillée de mobilier moderne, «Apsara» est la barge à riz de style vintage sur laquelle Banyan Tree Bangkok célèbre la grâce et la culture thaïes le temps d’une magnifique croisière-dîner. À bord du noble navire en bois précieux, vous vous régalez d’une sélection de plats thaïlandais royaux et de canapés ainsi que du légendaire service de la luxueuse chaîne hotelière Banyan Tree.
http://www.banyantree.com/en/thailand/bangkok/dining/apsara

La magie des lumières de Bangkok peut être également appréciée à bord du bateau «Horizon» lors d’une délicieuse croisière de deux heures. Le départ se fait tous les soirs de la jetée de l’hôtel Shangri-La à 19h30. La traversée s’accompagne d’un buffet international et vous permet d’admirer de nombreux bâtiments et monuments anciens dont le Grand Palais et le Temple de l’Aube.
http://www.shangri-la.com/bangkok/shangrila/dining/restaurants/horizon-cruise


The Seasons - Episode 2 : The End of the Cliff

« La fin de la falaise » est le titre de l’épisode 2 de la série « Les Saisons » qui dévoile des histoires inédites du mode de vie unique du peuple thaïlandais et des paysages étonnants de sites naturels.
Ce second documentaire est consacré à « Hin Sam Wan », situé dans la réserve nationale de Phu Sing, dans la province de Bueng Kan. Perché de façon imposante au bord d'une haute falaise escarpée, ce rocher vu d'en haut ressemble à trois baleines nageant dans une étendue de végétation luxuriante ce qui lui vaut le surnom de « rocher aux trois baleines ».
Cet endroit est reconnu comme l’un des sites géologiques les plus importants de la Thaïlande. Tout autour se trouve un réseau de neuf sentiers d’observation de la nature. Le site abrite également d'importantes expositions géologiques indiquant que cette région de la Thaïlande était un désert il y a environ 75 millions d'années.
Le « rocher aux trois baleines » offre également le point de vue le plus spectaculaire de la réserve de Phu Sing. Le panorama à couper le souffle reflète non seulement la fertilité naturelle de la forêt mais également la diversité topographique de ses environs, invitant les visiteurs à vivre une belle communion avec la nature.


Visitez la Phra Nang Cave à Krabi

La plage de Phra Nang est parfaite pour profiter du soleil, se prélasser sur le sable blanc et admirer le magnifique paysage de Krabi. Flanqué à gauche et à droite par les plages voisines de Railay Est et Ouest, Phra Nang occupe un emplacement privilégié sur la pointe du promontoire, qui domine l'étendue émeraude de la mer d'Andaman. Cependant, certains habitants de Phra Nang ne sont pas là pour admirer les environs. Ils sont là pour faire des offrandes à Phra Nang elle-même, la déesse princesse, qui résiderait dans la grotte située sous la falaise, à une extrémité de la plage. La légende et le mystère de Phra Nang remontent à plusieurs siècles et la croyance en la déesse princesse reste forte parmi la population locale. Alors abandonnez le bord de l’eau et consacrez un peu de temps à la visite de Phra Nang Cave.
Cette grotte est un lieu sacré et doit être traitée avec respect par tous ceux qui s'y rendent. Les pêcheurs et les bateliers font encore des offrandes sous forme d'encens et de fleurs pour s’assurer de naviguer en toute sécurité. Plus curieux cependant, sont les symboles phalliques ou lingams qui sont en évidence à l’entrée de la grotte. Les lingams symbolisant le dieu hindou Shiva sont associés à la fertilité et à la virilité. En Thaïlande, les croyances animistes et hindoues sont mélangées au bouddhisme. Au fil des siècles, la grotte de Phra Nang est devenue associée à la fertilité et les lingams placés ici prennent la forme de pénis en bois sculptés. Une étonnante vision.

Source : thaizer.com


Connaissez-vous Phetchaburi

Seulement traversée par les touristes en direction du sud, Phetchaburi constitue pourtant une destination de choix pour le voyageur en quête de sérénité et de splendeurs d’antan, forte de la richesse de son histoire, de ses magnifiques temples et palais, ainsi que de son large éventail de gourmandises. C’est l’une des plus anciennes villes de Thaïlande.
Située entre les provinces de Ratchanaburi et Prachuap Khiri Khan, à deux heures de Bangkok, elle ne figure que très peu dans les choix de destinations des voyageurs. A tort. Elle mérite en effet au moins une journée.
Une balade dans les rues de Phetburi pour les intimes et la “cité des diamants” en thaï, offre la rare opportunité de se sentir le seul étranger de la ville.
Les origines de Phetchaburi remonteraient à l’ère Dvaravati, entre le 6ème et le 11ème siècle. La ville devint ensuite une forteresse royale pendant les périodes de Sukhothai et Ayutthaya, avant d’être mise à sac et ravagée par les Birmans en 1767.
Phetchaburi a beaucoup plus à offrir aux amateurs de cultures et d’histoire que ses voisines Cha’am et Hua Hin. D’ailleurs, les rois Rama IV et Rama V y ont chacun construit leur palais d’été. C’est donc au parc historique de Phra Nakhon Khiri, véritable emblème de la ville sur la colline de Khao Wang, que démarrera la visite. La première chose que vous verrez en arrivant à Phetchaburi sera le chedi blanc du Phra Nakhon Khiri, le Phra That Chom Phet. Il vous donnera certainement l’énergie et le courage de grimper entre les singes jusqu’au sommet. Aujourd’hui devenu un musée, le palais du Roi Rama IV constitua tout au long de son règne sa résidence d’été, mais aussi son observatoire pour admirer le ciel et les étoiles. Construit en 1860, l’ensemble des bâtiments réunit les styles artistiques siamois, chinois et néo-classique. C’est à cette époque que la cité obtint son statut royal. Les moins sportifs profiteront du funiculaire et éviteront au passage les rencontres inopportunes avec les macaques. Avec ses 92 mètres d’altitude, Khao Wang offre une très jolie vue sur la ville et la rivière Phetchaburi qui la traverse.
En longeant cette dernière, vous tomberez sur le Phra Ram Ratchaniwet. Entrez dans la base militaire pour découvrir le palais de la saison des pluies, construit par l’architecte allemand Karl Döhring pour le roi Rama V. Avec son style baroque, il séduit les amateurs de belles demeures coloniales et de décoration art nouveau. Le roi Chulalongkorn en décida la construction en 1910 pour y passer la saison des pluies, mais il ne fut terminé qu’en 1916. Le souverain, malheureusement décédé entre-temps, n’eut jamais l’occasion d’y séjourner.

Quittez les palais royaux et rendez-vous à la grotte de Khao Luang, deuxième attraction la plus célèbre de la ville. Si la grotte en elle-même ne présente que peu d’intérêt, son puits de lumière naturelle la drape d’une aura particulière.

Citée royale datant du 8ème siècle, Phetchaburi la bouddhiste contient pas moins d’une trentaine de temples éparpillés un peu partout dans son agglomération. Parmi les principaux, on retiendra le Wat Mahathat, qui domine le centre de la ville avec son obélisque de 55 mètres de haut, flanqué de quatre tours de plus petite taille et s’élevant au milieu d’un cloître où les statues de Bouddha s’alignent les unes à côté des autres. La construction de ce temple remonterait au 13ème siècle. Au nord-est de la ville, on trouve le Wat Yai Suwannaram, datant du 17ème siècle. Il présente une splendide collection de bâtiments richement décorés.
Le Wat Kamphaeng Laeng, un temple khmer datant du 13ème siècle, se situe à un kilomètre au sud du Wat Yai Suwannaram. Moins bien conservé et surtout nettement moins imposant que les monuments khmers du côté de Buriram, il ne manque pourtant pas de charme, ni d’intérêt architectural.

Au chapitre « Nourriture », il faut absolument goûter aux desserts locaux. Phetchaburi est en effet particulièrement célèbre pour toutes ses sucreries à base de coco, comme le khanom mo kaeng. Dès 17 heures, un marché d’étals gourmands se tient tous les jours dans le centre-ville. Ce dernier, divisé en deux par la rivière, se révèle un enchevêtrement de ruelles, où se côtoient restaurants, échoppes et vieilles bâtisses en bois. On découvre là aussi un des charmes de la ville, pas de hauts immeubles et beaucoup de maisons centenaires à l’architecture traditionnelle sur deux niveaux. En fait, on se croirait par moment plutôt dans un village que dans une grande ville. Si vous avez la chance de vous trouver à Phetburi un vendredi ou un lundi, ne manquez pas non plus le marché de nuit qui se tient au pied de la colline Phra Nakorn Khiri.

Phetchaburi est aussi une ville étudiante, avec entre autres l’université de Rajabhat, l’une des plus grandes du pays. Des jeunes d’un peu partout viennent y suivre leurs cursus, ce qui apporte un élan de fraîcheur à la cité, principalement les soirs de week-end où de nombreux cafés proposent des concerts. Le point névralgique de la vie nocturne est Ratchadamri Road, un petit peu à l’écart de la ville. De chaque côté de la rue, bars et clubs se suivent et on passe de l’un à l’autre au gré des préférences musicales. Mis à part quelques professeurs d’anglais, vous serez, probablement, le seul étranger et comme beaucoup d’étudiants cherchent à pratiquer leur anglais, vous ne risquez pas de finir la nuit de sitôt.

La rivière Phetchaburi prend sa source dans le parc national de Kaeng Krachan. Avec 300 km2, c’est le plus grand parc de Thaïlande et un lieu de rendez-vous privilégié pour les amoureux de la nature. A quelques kilomètres du parc, se trouve le barrage de Kaeng Krachan, l’un des premiers de Thaïlande a avoir été construit en terre. Avec ses 45 km2 et ses quelques îles, il offre de nombreuses opportunités d’excursions sur le lac. Après avoir traversé la ville, la rivière se jette quinze kilomètres plus loin dans le Golfe de Thaïlande, à Ban Laem, petit village de pêcheurs paisible où se tient tous les matins un pittoresque marché flottant.

Source : magazinelatitudes.com


Grand Jeu Eat Thai Visit Thai Fly Thai

Jusqu’au 31 janvier, l’Office National du Tourisme de Thaïlande, la compagnie aérienne THAI et de nombreux partenaires vous invitent à participer au grand jeu Eat Thai Visit Thai Fly Thai (Mangez Thaï, visitez la Thaïlande, volez sur la compagnie THAI).

En participant vous gagnerez peut être un superbe voyage en Thaïlande.

Le premier prix est un fabuleux circuit pour deux personnes incluant les vols aller-retour Paris - Bangkok en classe économique avec la THAI, 2 nuits à Bangkok avec en bonus un dîner au restaurant « Paste » (1 étoile Michelin), puis, afin de profiter des plaisirs balnéaires, 2 nuits à Koh Samet et 3 nuits à Koh Chang.

Le second prix est constitué d’un magnifique séjour à Phuket comprenant 2 billets d'avion aller-retour Paris - Bangkok en classe économique sur Etihad et 7 nuits au Kappa Club Sunsuri Phuket offertes par NG Travel.

Et si vous faites partie des 100 gagnants suivant, vous recevrez un exemplaire du livre savoureux d’Anne Coppin « Food Trotter en Thaïlande » dont la lecture vous transformera en expert de la cuisine de rue thaïe.

N’attendez plus pour tenter votre chance, connectez-vous vite à : www.easyvoyage.com/eatthai-visitthai-flythai

La street food de Bangkok au JT de TF1

Le journal de 20H sur TF1 a récemment mis à l’honneur la Gastronomie de rue à Bangkok, avec notamment la visite guidée de Raan Jay Fai, premier street food thaï gratifié d’une étoile Michelin.
Ne manquez pas de (re)découvrir ce reportage qui met l’eau à la bouche.

Voir la vidéo : www.facebook.com/139102666150858/posts/2198957763498661

2 desserts thaïs distingués par CNN International

Réputée mondialement, la cuisine thaïlandaise continue d’être distinguée. La célèbre chaîne d'informations diffusant 24/24h, CNN International, vient de classer le Mango Sticky Rice et le Thapthim Krop dans son Top 50 des meilleurs desserts du monde.
Selon CNN International, ces deux succulentes douceurs sont le complément idéal de tout repas thaïlandais partagé avec la famille et les amis.


Belle ville, palais de bord de mer et collines à découvrir

Les images de châteaux de conte de fées sont rarement associées à la Thaïlande. Vous serez donc peut être surpris de découvrir qu'il existe divers palais somptueux à travers tout le royaume. En voici quelques uns qui méritent une visite.

Le mot « palais » associé à Bangkok fait tout de suite référence pour la plupart des touristes à l’emblématique Grand Palais. Construit avec l'établissement de la nouvelle capitale à Bangkok en 1782, ce complexe spectaculaire fut la demeure du roi et de la cour royale ainsi que le siège administratif du gouvernement pendant près de 150 ans.
Situé sur les rives de la rivière Chao Phraya au cœur de l'île de Rattanakosin c’est un must-see pour les touristes séjuornant dans la capitale thaïe. Le Grand Palais bénéficie d'une belle architecture et de détails complexes dans ses différents bâtiments, halls, pavillons, jardins et cours.
C’est un élange fascinant de structures thaïlandaises et européennes, livrant des stupas recouverts de céramique, des façades de style gothique, des flèches dorées, des colonnes classiques et des portiques.
D'autres palais dans la ville sont ouverts au public. Le magnifique palais de Bangkhunphrom sur Samsen Road est de style européen du début du XXe siècle. Connu pour ses détails ornementaux en stuc et ses intérieurs élaborés, il est actuellement fermé pour rénovation.
Dans le quartier de Dusit, le palais de Parusakawan est un mélange extraordinaire d'architecture baroque à l'intérieur et d'art nouveau à l'extérieur. Ce palais évoque les splendeurs du rococo ou de l'art baroque tardif en Italie ou en Autriche. Sa salle principale est décorée de murs recouverts de miroirs, de stucs dorés et de lustres en cristal. Non loin de Victory Monument se trouve le palais Phayathai, une résidence royale du début du XXe siècle construite par le roi Rama V le Grand en 1910. La tourelle de style européen, coiffée d'un toit conique rouge, lui confère un air de château de conte de fées.

À environ 140 km au sud de Bangkok, le long du golfe de Thaïlande, les provinces de Prachuap Khiri Khan et Phetchaburi abritent de nombreux palais. Le parc historique de Phra Nakhon Khiri est perché sur une colline surplombant la ville de Phetchaburi et, bien que son nom signifie « montagne de la ville sainte », elle est plus connue localement sous le nom de « Khao Wang » ou « colline du palais ». Le complexe a été construit pour le roi Rama IV en 1860 et associe des éléments d'architecture européenne, chinoise, khmère et thaïlandaise. Le roi adorait cette résidence d’été, avec son stupa blanc et ses structures néoclassiques, son observatoire et son théâtre. Il aimait y observer les étoiles.
Dans la ville même, le palais Phra Ram Ratchaniwet, également connu sous le nom de palais Ban Puen, a été conçu par un architecte allemand et présente un style art nouveau et baroque. Achevé en 1916, l'élégant palais abrite aujourd'hui le musée d'histoire et des arts de Phetchaburi, placé sous la surveillance de l'armée royale thaïlandaise. Le palais Mrigadayavan se trouve à Cha-am, il a servi de résidence de bord de mer au roi Rama VI. Désigné site du patrimoine culturel en 1981, il fait partie d'un projet de restauration en cours qui vise à restaurer les terres du palais et la végétation côtière environnante pour le 100e anniversaire du palais en 2024. Alliant les styles thaï et occidental, le palais comprend 16 bâtiments en teck reliés par des balcons et des couloirs et élevés sur des piliers pour faciliter la ventilation.

Au nord de Bangkok, près d’Ayutthaya, le palais de Bang Pa-In a été inspiré par les palais d’été royaux d’Europe. Construit à l'origine vers 1630 par le roi Prasat Thong, il tomba en ruine et commença à être restauré au 19ème siècle. Également connu sous le nom de palais d'été, le palais Bang Pa-In est situé le long du fleuve Chao Phraya. Au milieu de ses jardins s’éparpille une collection éclectique de petits palais, de pavillons et de diverses structures inspirées du Royaume-Uni, de la France et de l’Italie.

Parmi les palais du Nord de la Thaïlande se trouvent le palais Daraphirom, juste à l'extérieur de la ville de Chiang Mai, et la villa royale Doi Tung, deux anciennes résidences royales. À environ 20 minutes de la ville, le palais Daraphirom, dans le district de Mae Rim, abritait la princesse Dara Rasmi, épouse du roi Rama V le Grand. Ce grand manoir en bois sur pilotis a été construit en 1913, mêlant architecture thaïlandaise et européenne. C’est maintenant un musée.
À une heure de route de la ville de Chiang Rai, la belle villa royale Doi Tung abritait la princesse Mère Srinagarindra. Construite en bois de teck sombre, la villa offre une vue imprenable sur les montagnes de Doi Tung. Ses balcons en bois et son mobilier de style rustique évoquent un chalet en Suisse. La villa est aujourd'hui un musée en l'honneur de la princesse. Devant la villa royale Doi Tung, s'étend le jardin paysager Mae Fah Luang, planté de centaines de types de plantes et de fleurs.


A voile ou à moteur, où faire du bateau en Thaïlande

Avec plus de 1 500 km de côtes bordant la mer Andaman et le Golf de Thaïlande, des marinas de classe mondiale, des petits villages de pécheurs, des grandes cités côtières et des milliers d’îles, une multitude de plages de sable blanc, des criques cachées, de superbes récifs de corail et des eaux cristallines, le Sud de la Thaïlande est un paradis pour les croisières tranquilles et offre aux amateurs de plaisance des expériences inoubliables.
Diverses compagnies locales et des plateformes online proposent une belle offre de location de bateau en Thaïlande (que ce soit à voile, à moteur, semi-rigide, avec ou sans équipage) et sont également à même de vous conseiller des itinéraires.
Par exemple, au départ de l’île de Phuket, vous pourrez vous offrir une navigation ponctuée d’un festival de rochers karstiques, de criques, de mangroves, d’îlots et d’îles sauvages, de plages immaculées, de la baie de Phang-nga, à Krabi, Ko Phi Phi et Ko Lanta. Voici une petite sélection pouvant vous inspirer. Au sein du parc national d’Ao Phang Na se trouve notamment Ko Tapu qui servit de décor à l’arrivée de James Bond/Roger Moore sur le territoire du terrible Francisco Scaramanga dans « L’Homme au pistolet d’or. » Il faut s’acquitter d’un tarif d’entrée pour pouvoir emmener le bateau au cœur d’un espace de 400 kilomètres carrés comptant plus de 40 îlots calcaires, un lieu à l’atmosphère magique où l’eau vire du bleu au vert émeraude.
Ko Samui est des plus attirantes pour les plaisanciers-visiteurs. Parcours de golf, marchés locaux, temples bouddhistes, criques désertes comptent parmi les plaisirs terrestres qui pourront animer un tour de l’île agrémenté d’une ou plusieurs nuits au mouillage, de sessions de plongée et de régalades de poissons et fruits de mer.
L’archipel des Similan est une destination incontournable pour tous les plaisanciers adeptes de plongée. Ses 9 îles situées au nord de Phuket forment le spot thaïlandais de référence pour la pratique de l’observation sous-marine.
Sur la côte ouest de Phuket, Karon Beach offre un mouillage sécurisé pour profiter de l’une des plus belles plages du pays, d’une kyrielle de restaurants et de bars et la possibilité de faire de la plongée nocturne.


Iconsiam : le tout nouveau shopping mall de Bangkok

Dernier né des centres commerciaux de Bangkok, Iconsiam vient d’ouvrir ses portes à Thonburi, sur un site adjacent au Millennium Hilton Hotel, sur la rive ouest du Chao Phraya. Déjà surnommé « Mother of All Malls » (la mère de tous les malls), le gigantesque complexe propose plus de 100 restaurants et 7 000 marques thaïes et internationales répartis sur 8 étages. Il abrite notamment les premiers magasins Apple et Takashimaya (enseigne japonaise célébre) de Thaïlande ainsi que le plus grand magasin Adidas Original d’Asie. Un secteur baptisé « Iconluxe » regroupe Dior, Gucci, Louis Vuitton, Chanel, Hermes et autres griffes synonymes de grand luxe. Au rez-de-chaussée, sur 16 000 m2, les zones « SookSiam », « Thonburi Delights » et « IconCraft » sont les fabuleuses vitrines des arts, de l’artisanat, de la culture et de la gastronomie des 77 provinces de Thaïlande avec, en prime, un petit marché flottant.
Iconsiam est doté également d’un parc public en plein air de 10 000 m2 baptisé « River Park » où le public profite non seulement d’un lieu de promenade agréable le long du fleuve mais aussi du spectacle des fontaines dansantes, le plus grand élément aquatique multimédia de l’Asie du Sud-Est.
Courant 2019 seront également ouverts un auditorium gigantesque ainsi que le « River Museum Bangkok » conçu pour accueillir les plus grandes expositions itinérantes du monde.
Iconsiam se trouve 299, route de Charoen Nakhon Soi 5. Depuis le centre-ville, il suffit de prendre le train aérien BTS jusqu’à la station Saphan Taksin (sortie 2) puis de se rendre à pieds jusqu’à Sathorn Pier pour prendre la navette fluviale gratuite Iconsiam.

Site internet : www.iconsiam.com

Quelques beaux spots de plongée

La Thaïlande dispose de nombreux sites de plongée dont certains comptent parmi les plus beaux du monde. Les centres sont tout aussi nombreux, proposant plongées d’explorations, formations et même mini croisières autour des îles Similan ou Surin, deux parcs nationaux dont la vie sous-marine est sans doute la plus riche de la région. Ceci dit, de la mer Andaman au golfe de Thaïlande, chaque site possède ses propres atouts : Ko Phi Phi pour ses requins-léopards, les eaux claires et protégées de Racha Yai près de Phuket pour s’adonner au snorkelling, Ko Lanta pour les superbes sites de Hin Daeng et Hin Muang (mondialement connus), Ko Doc Mai et sa quantité de nudibranches pour les amateurs de photo macro...
Les neuf petites îles de l’archipel des Similans sont classées parmi les 10 meilleurs spots de plongée au monde. Quant à Ko Bon, administré par le Parc des Similans, Ko Tachai ou encore le célèbre Richelieu Rock, faisant partis du Parc Marin de Surin, ce sont des postes d’observation incontournables pour les raies manta, voire même les requins baleine. Il est fortement conseillé d’explorer ces sites durant une croisière de plongée mais il est tout de fois possible d’y aller en excursion à la journée. L’industrie des croisières de plongée s’est beaucoup développée. De nombreux opérateurs sont basés à Khao Lak, juste au nord de Phuket. Ces croisières tout compris (hébergement à bord, repas, équipement de plongée, guides) durent de 2 à 5 nuits.
Sur la côte Est, dans le Golf de Thaïlande, les plus beaux sites de plongée sont sans aucun doute autour de Ko Tao qui est d’ailleurs l’endroit le plus connu au monde pour apprendre à plonger et passer son Padi Open Water. De nombreux plongeurs expérimentés viennent aussi sur cette ile pour passer Divemaster et devenir pro, attirés par des sites sous marins idéaux pour les cours. Il est également possible de plonger à Ko Samui mais la plupart des centres de plongée amènent en fait leurs clients à Ko Tao en excursion à la journée.
La faune marine est incroyablement riche. Plonger en Thaïlande est recommandé à tous ceux qui aiment les gros poissons et les ambiances sous marines.


Vacances thaïlandaises en famille

Avec des infrastructures bien développées, de bonnes liaisons ferroviaires et routières, une offre hôtelière d’une grande variété adaptée aux familles, un florilège d’attractions, des établissements de santé de qualité en cas de soucis et une population qui adore les enfants, la Thaïlande est une destination de choix pour des vacances en famille, même si les plus jeunes ont moins de 12 ans.
Pour programmer un voyage familial inoubliable et faire une moisson de souvenirs d’instants partagés mémorables, voici quelques pistes.

Si la Nature est le leitmotiv de votre tribu, la découverte du parc national le plus connu, Khao Sok, dans le sud du pays, fera le bonheur de tous. Fief de la plus grande forêt de conifères au monde, cette région vierge abrite 5% des espèces de la planète, des papillons aux calaos, des singes langur aux gibbons en passant par les macaques. Des promenades guidées en compagnie d’experts permettent de ne rien perdre de la diversité de l'environnement et de ses habitants. Toujours au Sud, la côte et ses îles invitent à explorer la nature sous-marine. Un masque et un tuba suffisent pour se remplir les yeux d’un monde aquatique, animé et coloré, sans trop s’éloigner du rivage.
Au Nord, la région de Chiang Mai compte quelques centres de préservation des éléphants où vous pourrez observer et comprendre ces majestueux animaux, voire même contribuer à les soigner.

Si vous êtes avides de Culture et que vous souhaitez découvrir les traditions et les modes de vie thaïs, le meilleur moyen de le faire est d’interagir avec la population locale. Au Nord, les confins de la Thaïlande sont un creuset de cultures anciennes, de nombreuses tribus y ont élu domicile. Par exemple, dans les collines au nord de Chiang Mai, vous pourrez passer une nuit chez l’habitant dans un village Karen, partager la cuisine traditionnelle concoctée par vos hôtes, explorer la jungle en leur compagnie et participer aux activités qui rythment leur quotidien. La rencontre et les échanges avec une famille et une communauté culturellement différentes est une expérience inoubliable. A travers toute la Thaïlande, de nombreux villages pratiquent le tourisme communautaire.
Bien d’autres activités permettent de découvrir la culture thaïe comme flâner en soirée dans la Bangkok moderne dont les rues sont éclairées de centaines de néon, visiter un marché flottant en bateau longue queu, découvrir en vélo les ruines antiques d'Ayuthaya, l'ancienne capitale royale du Siam ou encore prendre en famille un cours de cuisine qui commence par l’achat des ingrédients nécessaires sur un marché typique.

Si vos enfants sont des aventuriers en herbe et si vos ados recherchent les sensations fortes, vous pourrez notamment les emmener survoler la canopée avec la « meilleure tyrolienne d’Asie ». « Flight of the Gibbon » près de Chiang Mai est certes une expérience passionnante en soi, mais elle est aussi une réussite en matière de conservation. Des gibbons réhabilités sont relâchés dans la nature et se reproduisent. La colonie s'est installée sur le site même de la tyrolienne. Dans les collines du Nord, il est aussi possible de s’adonner au rafting. Vous admirerez des paysages spectaculaires tout en descendant des eaux tumultueuses.

Enfin si pour votre famille, les vacances servent à s'évader du rythme effréné de la vie moderne et à se détendre, une île du Sud, qu’elle soit sur la mer d’Andaman ou le golfe, est la destination idéale. Imaginez le tableau… Vous vous balancez doucement dans un hamac à l'ombre d'un palmier en sirotant du lait de coco pendant que vos enfants construisent des châteaux de sable ou inspectent avec un masque les eaux cristallines et toujours chaudes.



Informations légales