Ce mois ci

Juin 2019

Série Documentaires “Les Saisons”

Découvrez les nouveaux épisodes de la série de documentaires de voyage «The Seasons » qui soutient la campagne de communication « Amazing Thailand Open to the New Shades » lancée dans le monde entier.
L’épisode N°7 présente Thale Noi, une lagune d'eau douce située dans le district de Khuan Khanun, dans la province de Phatthalung, au sud de la Thaïlande. Connue non seulement comme paradis des ornithologues amateurs, c’est également l’un des sites d’étude de la nature et de la faune sauvage les plus renommés de Thaïlande, tellement riche en biodiversité qu’il figure sur la liste des zones humides d’importance mondiale, ou site Ramsar.

L’épisode N°8 nous transporte à Sam Phan Bok dans la province d’Ubon Ratchathani. Ce récif rocheux de plus de 3 000 trous se découvre à la saison sèche, de janvier à avril, lorsque le Mékong recule, révélant une sculpture extérieure aux formes étranges.
Dans ses milliers de trous de tailles et de formes variées, l'eau offre des reflets spectaculaires du ciel, des rayons lumineux du soleil et même des étoiles.




Les trésors de Thaïlande protégés par l’UNESCO

Depuis 1972, l'UNESCO désigne des sites à travers le monde comme « Patrimoine matériel mondial de l’humanité », ce qui leur confère un statut destiné à protéger et à préserver leur beauté et leur importance culturelle ou naturelles pour les générations futures. Actuellement 1092 sites sont officiellement inscrits sur cette précieuse liste dont 5 en Thaïlande.

- Dans la province de Sukhotai, le parc historique de Sukhothai et les villes historiques associées couvrent 11 852 ha. Sukhothai fut la capitale politique et administrative du premier royaume du Siam aux 13e et 15e siècles. Si Satchanalai était le centre spirituel du royaume et le site de nombreux temples et monastères bouddhistes ainsi qu’un centre de céramique. Kamphaeng Phet avait des fonctions militaires importantes pour la protection du royaume contre les invasions étrangères.
Les 3 villes partageaient une langue et un alphabet, un système administratif et juridique commun, et d'autres éléments qui ne laissent aucun doute quant à leur unité comme une seule entité politique. Riches de beaux monuments et œuvres de sculpture monumentale, elles témoignent du début de l'architecture et de l'art thaï connu sous le nom du « style Sukhothai. »

- A environ 80 km au nord de Bangkok, se trouve le parc historique d’Ayutthaya qui fut la deuxième capitale siamoise après Sukhothaï. Fondée vers 1350, elle fut détruite par les Birmans au 18e siècle. Ses vestiges, caractérisés par les prangs, ou tours-reliquaires, et par des monastères aux proportions gigantesques, donnent une idée de sa splendeur passée.

- Dans le district de Nong Han, province d'Udon Thani, le site archéologique de Ban Chiang est considéré par les spécialistes comme le plus important habitat préhistorique découvert à ce jour en Asie du Sud-Est. Il a été daté par des moyens chronométriques scientifiques (C-14 et thermo luminescence) qui ont établi qu’il fut occupé sans interruption de 1 495 à 900 av. J.-C., ce qui en fait le site le plus ancien d’agriculture et d’habitation connu dans cette région du monde.

- Entre les provinces de Uthai Thani, Tak et Kanchanaburi, étendus sur plus de 600 000 ha en bordure de la frontière avec le Myanmar, le sanctuaire de faune de Thung Yai-Huai Kha Khaeng contient presque toutes les formations forestières de l'Asie du Sud-Est continentale. Il abrite également une grande diversité d’espèces animales, dont 77 % des grands mammifères (notamment éléphants et tigres), 50 % des grands oiseaux et 33 % des vertébrés terrestres que l'on trouve dans cette région. La flore et la faune regroupent des associations d’espèces que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Beaucoup d'entre elles sont rares, menacées ou endémiques.
Avec des vallées encaissées, d’impressionnants sommets de montagnes, parsemés de petites plaines basses, de nombreux cours d’eau et cascades ainsi qu’une mosaïque unique de forêts, cette zone de conservation d’importance offre une beauté de paysages exceptionnelle.

- Au Nord-Est de la Thaïlande, le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai s’étend sur 230 km entre le parc national de Ta Phraya et le parc national Khao Yai. D’importance internationale en raison de sa biodiversité et de sa faune (800 espèces recensées), la réserve abrite une espèce en danger critique d’extinction (le crocodile du Siam), quatre espèces menacées (l'éléphant d'Asie, le tigre, le chat-léopard, le banteng) et 19 espèces vulnérables. C’est aussi le seul endroit connu où l’aire de répartition du gibbon à tête blanche et du gibbon à bonnet se chevauche et où les deux espèces se croisent.
En outre, le complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, avec ses fortes précipitations annuelles, constitue un bassin versant crucial pour la Thaïlande, drainant et alimentant cinq des principales rivières du pays. Ses cascades, ses ruisseaux, la variété de sa flore et de sa faune et ses paysages boisés spectaculaires attirent de nombreux visiteurs chaque année.


Des tuk tuk électriques à Chiang Mai

En partenariat avec le gouvernement thaïlandais et des organisations du secteur privé, l’application Grab a signé un protocole d’accord pour la création d’un réseau de mobilité intelligente à Chiang Mai. Ce partenariat vise à réduire de 35% l’utilisation de véhicules privés à Chiang Mai d’ici cinq ans, tout en améliorant la qualité de l’air et la circulation routière.
L’application Grab permettra aux utilisateurs de se déplacer en tuk tuk électrique à Chiang Mai.
Grab s’engage à remplacer dans l’année 450 tuk tuks GPL par des tuk tuks électriques. Le nouveau service offrira de meilleures opportunités de revenus pour les conducteurs partenaires de GrabTukTuk Electric, économisant jusqu’à 80% des coûts du carburant.
Avec l’électrification des TukTuks à Chiang Mai, Grab souhaite développer les options de transports électriques en Thaïlande et soutenir les efforts du gouvernement thaïlandais pour un avenir de mobilité plus intelligent et durable.
Selon les statistiques du Laboratoire pour la Conservation de l’Énergie, un tuk tuk électrique réduirait les émissions de gaz à effet de serre de 4,18 tonnes maximum par an.

Source : Siam News

L’incroyable Wat Chaloem Phra Kiat

Situé au nord de la Thaïlande, dans le sanctuaire de faune de Doi Phra Bat, dans le district de Chae Hom de la province de Lampang, le Wat Phra Bat Pu Pha Daeng ou Wat Chaloem Phra Kiat Phra Chomklao Ratchanuson est perché au sommet d'une falaise à 815 m d'altitude. Ce temple est célèbre pour son groupe de plus de 10 pagodes de montagne au style purement srilankais. Chaque jour, de nombreux fidèles bouddhistes se rendent au sanctuaire d'or qui abrite une empreinte du Bouddha.
Le parcours d’escaliers pour atteindre le point culminant du temple n’est pas évident mais la récompense dépasse de loin l’effort fourni. En haut, chaque visiteur profite d'une vue panoramique à 360 degrés époustouflante qui embrasse le district de Chae Hom et ses rivières et s'étend jusqu'à l'horizon.
La plupart des matins d'hiver, les pagodes au sommet des crêtes sont enveloppées d’une brume qui leur confère une atmosphère éthérée.
Le Wat Phra Bat Pu Pha Daeng est considéré comme l'une des plus jolies et étonnantes attractions de Thaïlande.


Le Khao Tom Mad, délicieuse douceur thaïe

Connaissez-vous le Khao Tom Mad ? Ce succulent dessert thaïlandais que l’on trouve sur la plupart des marchés du royaume est préparé à base de riz gluant, de banane, de lait de coco, le tout emballé dans une feuille de bananier. Cette douceur sert aussi souvent d’offrandes lors de cérémonies religieuses. Elle est également offerte aux moines au début du carême bouddhique qui marque le commencement de la saison des pluies.
Si vous n’avez pas la patience d’attendre de voyager en Thaïlande pour y goûter, voici la recette. Un récipient permettant une cuisson à la vapeur, type couscoussier par exemple, est nécessaire.
Ingrédients pour 6 Khao Tom Mad : 150 g de riz gluant - 240 ml de lait de coco - 60 g de sucre de canne - 2 banane mûres - Feuilles de bananier (vendues en petit paquet dans les magasins asiatiques) ou en remplacement du papier sulfurisé - 3 cuillères à café de sel - Fil de cuisson ou cures dents (pour attacher).
La veille, lavez et rincez le riz gluant jusqu’à ce que l’eau devienne claire et ensuite laissez le tremper toute la nuit dans un grand récipient en vous assurant qu’il y ait au moins 5 cm d’eau au-dessus du riz, car il va gonfler.
Le lendemain, égouttez le riz et laissez-le de côté. Enlevez la peau des bananes et coupez-les en lamelles de 7 à 8 cm afin d’obtenir 10 morceaux. Dans une casserole, faites chauffer le lait de coco, le sucre et le sel à feu moyen et remuez bien. Ajoutez le riz gluant en mélangeant bien. Laissez cuire une dizaine de minutes et dès que le riz a absorbé tout le lait de coco, éteignez le feu et laissez tiédir. Faites chauffer l’eau du couscoussier. Lavez les feuilles de bananier et coupez-les en carré de 25 cm. Sur la face opaque de la feuille, déposez une bonne cuillère de riz gluant (voir deux) et un morceau de banane. Puis ramené le côté gauche, droit puis haut et bas afin d’emballer comme un paquet. Attachez le tout avec le fil de cuisson ou les cures dents. Déposez les petits paquets dans le panier à vapeur et faites cuire doucement pendant 1 heure. Laissez refroidir (vous pouvez aussi les manger tièdes) et régalez-vous.


The Great Mekong Bike Ride 2019

Du 28 au 30 juin, « La grande randonnée à vélo du Mékong 2019 » s'apprête à accueillir plus de 2 000 cyclistes thaïlandais et étrangers.
Cette année marque la quatrième édition de cet événement qui s'étend sur trois provinces du Nord-Est de la Thaïlande (I-san) : Nakhon Phanom, Sakon Nakhon et Mukdahan.
La course couvre une distance totale de près de 400 km en trois jours.

Le 28 juin elle se joue sur 100 km entre Nakhon Phanom et Sakon Nakhon. Le 29 juin, le parcours de 150 km s'étire entre Sakon Nakhon et Mukdahan et le 30 juin il emprunte une route principale sur 127 km entre Mukdahan et Nakhon Phanom, le long du Mékong.
The Great Mekong Bike Ride 2019 propose également une petite balade amusante sur route plate chacun des trois jours de l’événement. La distance est de 10 km et il n'y a aucune limite d'âge.

Renseignement et inscription : https://event.thaimtb.com/event.php?e=414

Balade à Bang Rak

Situé sur la rivière Chao Phraya, Bang Rak était autrefois une plaque tournante pour les commerçants européens, chinois et musulmans, qui se sont installés il y a des siècles. Promenez-vous dans les communautés qui se sont développées autour de Charoen Krung Road. Au gré de votre flânerie, vous pourrez rencontrer les habitants, visiter de petites entreprises familiales et en apprendre plus sur la diversité culturelle locale. Vous serez aussi étonnés de découvrir des sites empreints de quiétude et de sérénité contrastant avec l’animation du quartier comme le sanctuaire chinois Chiao Eng Biao, à côté du BTS Saphan Taksin. Il a été construit sous le règne du roi Rama IV en l'honneur de 108 commerçants chinois tués parce qu'ils avaient été confondus avec des pirates. A environ 500 m du Soi Charoen Krung 42/1, le Wat Suan Phlu, édifié à l'époque d'Ayutthaya, a été rénové sous le règne du roi Rama I. Il est dit que son image du Bouddha assis provient d'un temple en ruine de Sukhothai. Lorsque vous serez dans le hall d'ordination, vous oublierez que vous vous trouvez dans l’un des quartiers les plus fréquentés de Bangkok, le bruit de la circulation semblant être très lointain.
À quelques pas du temple, vous trouverez l'élégante cathédrale de l'Assomption dans l'enceinte du collège du couvent de l'Assomption. Plus au nord, Soi Charoen Krung 36, vous entendrez l'appel à la prière du muezzin de la mosquée Haroon. Le quartier musulman est une vieille communauté bicentenaire, fondée par des marchands qui avaient immigré d'Indonésie sous le règne du roi Rama III. Ils ont construit une petite mosquée en teck en 1828. Sous le roi Rama V, la mosquée a été déplacée à environ 500 m de la rive du fleuve afin de construire une douane près de l'embarcadère. C’est donc à quelques pas de la mosquée que vous trouverez les vestiges de la première douane de Bangkok, appelée Sunlaka Sathan en thaï. Situé à côté de l'ambassade française, le bâtiment de trois étages construit en 1888 fut conçu par Joachim Grassi, l’architecte italien du Wat Niwet Thammaprawat et du palais Bang Pa-in à Ayutthaya (période du roi Rama V). Aujourd’hui en ruine et propriété du consortium U City, il est question d’en faire un complexe hôtelier de luxe.
Situé Soi Charoen Krung 43, le Bangkok Folk Museum est un autre arrêt d’intérêt. Egalement connu sous le nom de Bangkokian Museum, cette maison qui fut celle du défunt professeur Waraporn Suravadi, a été transformée en musée. C’est un site très prisé qui donne un aperçu de la vie d’une famille à revenu moyen à Bangkok au début du 20e siècle.
Le musée propose aussi une exposition sur l'histoire du quartier.


Des vacances idéales pour les familles

La Thaïlande est probablement la destination d’Asie du Sud-Est la plus indiquée pour les vacances en famille. Son offre touristique extrêmement fournie s’appuie sur une grande diversité géographique. Que vous soyez plage ou montagne, que vous ayez des adolescents ou des enfants en bas âge, la Thaïlande est un pays idéal pour des vacances en famille avec de nombreuses attractions qui raviront tous les âges. De plus, c’est un pays sûr (ce qui est le souci majeur de tous les parents).
Outre des chambres aménagées spécialement, de nombreux hôtels disposent de clubs pour enfants avec du personnel spécialisé, ainsi que des services de garde d’enfants et autres installations ludiques. Pour ce qui est des parcs animaliers, aquariums, parcs d’attractions et autres jeux aquatiques délirants, la Thaïlande fait partie des endroits les mieux lotis d’Asie.
Bien sûr, il ne faut manquer l’occasion d’exposer les jeunes à la culture locale et à la fameuse et savoureuse cuisine thaïlandaise. Visiter des temples, des palais, des villes anciennes et des sites historiques est une excellente introduction à la culture thaïlandaise. Et quoi de mieux qu’un cours familial de cuisine pour découvrir les saveurs thaïes ? Cette expérience collective ne peut être qu’un moment heureux de partage entre générations.
Si vous hésitez sur la destination à choisir, les conseils du magazine 24Life vous inspireront peut-être. Organe de presse spécialisé sur le voyage et l’art de vivre en Asie du Sud-Est, il a récemment dressé une liste des meilleurs sites touristiques et points de chute pour des vacances en famille en Thaïlande. Hua Hin s’avère idéal pour les « tribus » qui recherchent un endroit charmant en bord de mer à proximité de Bangkok. Koh Samui offre l'isolement et la sécurité d'une escapade insulaire, tandis que Phuket est assez grande pour offrir un peu de tout. De nombreuses familles sont également attirées par le rythme tranquille et la beauté naturelle de Chiang Mai, où camps d’éléphants, rafting en eaux vives et excursions en montagne sont à portée de main.

Source : lepetitjournal.com

Des vacances studieuses et amusantes

Des cours de quelques heures aux stages de plusieurs jours, les occasions d’apprentissages variés ne manquent pas au pays du sourire et offrent parfois l’opportunité d’acquérir un certificat ou un diplôme reconnu à l’international, ou tout simplement un savoir-faire dans un domaine bien précis.
Profitez des merveilleux fonds sous-marins thaïlandais pour obtenir une licence de plongée PADI. A Phuket, passez cinq jours à apprendre à naviguer sur un yacht, y compris de nuit, pour devenir un membre d'équipage compétent. A travers le pays, dans les hôtels ou les écoles spécialisées, apprenez à cuisiner thaï pour régaler famille et amis une fois de retour chez vous. Au majestueux Wat Pho de Bangkok, découvrez toutes les techniques du célèbre massage traditionnel thaï pour promouvoir et dispenser le bien-être. Devenez un grimpeur émérite en prenant des leçons d’escalade sur les falaises spectaculaires du bord de mer à Krabi. Ou encore du côté de Chiang Mai, apprenez à devenir un bon mahout pour vous occuper des éléphants.
Sachez aussi que plusieurs universités thaïlandaises, y compris Chulalongkorn à Bangkok, la plus ancienne du royaume, proposent des cours ou des programmes d’échange semestriels, dispensés en anglais, dont certains menant à un diplôme.
Alors si vous souhaitez vous instruire efficacement dans la joie et la bonne humeur, et parfois même dans un environnement spectaculaire, profitez de vos vacances en Thaïlande.


Découvrez les districts de Nakhon Pathom

À moins de 40 km de la capitale, les districts de Nakhon Chai Si et Phutthamonthon invitent à une sympathique excursion d'une journée pour découvrir d’étonnantes attractions.
Ainsi le temple Wat Klang Bang Kaeo, considéré comme une source d'amulettes convoitées, dont l’enceinte abrite des structures remarquables, en particulier pour les amateurs d'art. L'ubosoth (salle d'ordination) a été décoré par l'artiste national Prawes Limparangsri. Il possède des stucs élaborés et de superbes peintures murales. Prenez votre temps pour apprécier ces œuvres d'art, les détails cachés pourraient vous surprendre. Le ho trai (dépôt d'archives bouddhistes), construit sur pilotis dans un étang rectangulaire est un bel exemple d'architecture thaïlandaise en bois. Le temple est doté d’un musée.
L’architecture thaïlandaise contemporaine du Wat Si Sa Thong, voisin du Wat Klang Bang Kaeo, vaut également le détour. Son vihan (salle de prière) est orné de stucs incroyables d’artistes de la province de Phetchaburi.
Si vous aimez les automobiles, le musée Jessada Technik de Nakhon Chai Si vous impressionnera par son immense collection de voitures anciennes. La plupart d'entre elles sont si bizarres que vous n'en avez probablement jamais vu ni entendu parler auparavant. Parmi les centaines de véhicules exposés figurent la Messerschmitt KR200 et la BMW Isetta d'Allemagne, de nombreux autres microcars de différentes marques et des raretés telles qu'une DeLorean DMC12, un mini-camion de pompier et une voiture amphibie. Vous admirerez aussi beaucoup d’autres engins, des vieux scooters et tricycles aux autobus, trains, avions et hélicoptères (jessadatechnikmuseum.com).

Le Musée thaïlandais d'imagerie humaine expose des sculptures représentant des personnes qui semblent être en chair et en os, et non en fibre de verre comme c’est le cas. À partir de ces personnages, vous en apprendrez davantage sur différents aspects de la culture et de l'histoire thaïes. Le lieu est ouvert de 9h à 17h30 en semaine et de 8h à 18h les samedis, dimanches et jours fériés. (thaiwaxmuseum.com)
En regardant une carte, vous trouverez le Klong Maha Sawat, un canal qui relie la rivière Tha Chin à l'ouest au fleuve Chao Phraya à l'est. Non loin du point où ce klong rencontre Tha Chin, de l'autre côté de la rivière, se trouve un autre canal, appelé Klong Chedi Bucha, qui se poursuit vers l'ouest jusqu'à Phra Pathom Chedi, la plus grande pagode du royaume et l'une des plus vénérées.
Ban Sala Din est l'une des communautés rurales établie des deux côtés du canal de Maha Sawat. Les habitants de ce village peuvent organiser des excursions en bateau pour les visiteurs. Le programme comporte différentes escales comme une ferme de lotus, un verger ou encore un atelier où vous pouvez apprendre à faire du khao tang (craquelin au riz croustillant). Le week-end, un marché s’établie au bord du canal. Les locaux y vendent des produits de la ferme et des friandises faites maison.
Enfin, autre plaisir, le Riders Park est le paradis des cyclistes en quête de sensations fortes (BMXers, VTTistes). Le parcours bien étudié comporte différentes pentes et des sauts de terre de tailles variées. Il est praticable de 10h à 21h car il est équipé de puissants projecteurs.


Concours photos pour les passagers de THAI et THAI Smile

Jusqu'au 15 juillet, Thai Airways International (THAI) organise le concours de photos « Regardez le monde, sentez le monde » permettant de gagner des billets d'avion aller-retour.
Les candidats souhaitant participer doivent être âgés de 18 ans ou plus et voyager avec THAI ou THAI Smile sur la période.
Ils doivent poster des photos en "publication publique" sur Instagram ou Facebook, dans la limite de trois photos par voyage. La légende doit inclure le numéro de vol, la date de départ, #LetsSenseTheWorld et les balises @ThaiAirways ou @ThaiSmileAirways.
THAI et THAI Smile offrent 38 billets aller-retour au total pour récompenser les gagnants qui seront annoncés le 15 août 2019.

Informations : www.thaiairways.com

Prenez un grand bol d’air au parc national Doi Inthanon

Connu comme le « toit de la Thaïlande», le Doi Inthanon est la plus haute montagne du royaume. Elle culmine à 2565 m d'altitude, aux confins du parc national auquel elle a donné son nom. Autrefois, elle était connue sous le nom de Doi Luang et fut rebaptisée pour rendre hommage à l'un des derniers souverains de Chiang Mai, le roi Inthanon, qui fut l'un des premiers écologistes à avoir tenté de préserver les forêts du Nord. Décédé en 1897, ses restes reposent dans le petit sanctuaire qui se trouve juste au-delà du panneau de bois qui annonce fièrement « Le plus haut point de Thaïlande ». Sur la montagne se trouvent aussi deux chedis jumeaux construits par la Royal Air Force thaïlandaise en l'honneur du 60e anniversaire du défunt roi Bhumibol Adulyadej et de la reine Sirikit (respectivement en 1987 et 1992). Le chedi de teinte brune est dédié au roi, celui érigé pour la reine est de couleur lilas. Les lieux sont magnifiquement fleuris et offrent une vue superbe sur le nord et, par temps clair, sur les montagnes birmanes à l'ouest.
Si le trek d’altitude n'est pas votre tasse de thé, vous pourrez quand même vous rendre tout en haut du Doi Inthanon par la route 1009. Une fois sur le parking, il vous restera seulement quelques marches à grimper pour atteindre le sommet.
Le parc Doi Inthanon abrite également un certain nombre de villages de tribus montagnardes et de centres de Projet Royal. Le plus connu est le projet Doi Inthanon où les visiteurs peuvent goûter de délicieux produits locaux bio comme les fraises et les avocats tout en profitant d’un cadre naturel superbe. Le centre de développement de Khun Wang est à une courte distance en voiture. Il est notamment riche d’enseignement sur les communautés locales. Durant les mois les plus froids, la région de Khun Wang est l’un des meilleurs endroits pour admirer la splendide floraison rose des cerisiers de l’Himalaya, surnommés les « Sakura de Thaïlande ».
Les cascades sont d’autres atouts du parc, notamment les chutes Vachiritharn ou les chutes Siritharn.
Si vous séjournez à Chiang Mai, une excursion d’une journée peut facilement être organisée depuis n’importe quel bureau de tourisme. Et si vous souhaitez pleinement profiter des sentiers de découverte de la nature et des cascades, vous avez la possibilité de passer la nuit dans un hébergement du parc ou dans la ville voisine de Mae Chaem.
Dans le parc, un petit centre fournit des informations de base sur la flore et la faune de la région. Enfin, sachez qu’en raison de l'altitude, les températures peuvent être étonnamment fraîches, en particulier de novembre à février. Pantalon long, veste légère ou pull sont alors conseillés.


A savoir pour bien apprécier la nourriture thaïe

Conscient que la cuisine thaïlandaise fait le bonheur de nombreux touristes séjournant dans le royaume, l'Office National du Tourisme de Thailande (TAT) vous invite à suivre ces quelques conseils et astuces pour vivre de belles expériences culinaires durant vos vacances.
- Si vous souhaitez particulièrement vous nourrir de "street food", choisissez des stands de rue fréquentés par de nombreux clients car les locaux connaissent les adresses les plus sûres. De plus, une clientèle nombreuse signifie que les denrées périssables ne traînent pas sur place suffisamment longtemps pour attirer les mouches. En outre, faites comme les Thaïs et essuyez rapidement assiettes et couverts avec un mouchoir en papier avant de manger.
- Evitez de manger des plats qui ne sont pas préparés à la minute. Généralement, les vendeurs de rue doivent faire cuire votre commande juste devant vous.
- Évitez les plats qui ne sont pas cuits tels que les fruits de mer pochés ou crus.
- Pour les palais occidentaux, le côté "trop relevé" de certains plats peut être dérangeant. Bien qu'il existe beaucoup de spécialités thaïes non épicées, sachez également que les plats épicés sont souvent servis avec du riz cuit à la vapeur et des plats non épicés afin d'en atténuer la saveur piquante.
- Gardez à l'esprit que certains ingrédients utilisés dans la préparation de nombreux plats thaïs, tels que le tamarin, la noix de coco fraîche, le gingembre ou encore le curcuma, ont des propriétés laxatives. C'est le cas notamment de la fameuse et délicieuse salade à la papaye Som Tam.
- Même si de nombreuses autorités alimentaires officielles affirment que le glutamate de monosodium ou le glutamate monosodique sont sans danger, cet additif controversé, améliorant la saveur et largement utilisé dans les aliments asiatiques, est accusé par certains de provoquer des effets indésirables tels que maux de tête, palpitations cardiaques, douleurs thoraciques et nausées. Dans le doute, nous vous conseillons de ne pas consommer d’aliments contenant du GMS et, si vous commandez un plat, n’hésitez pas à préciser qu’il soit sans GMS.
- Assurez-vous que les prix des menus, des plats et des aliments soient clairement affichés.

Et surtout souvenez-vous que les habitants de l'endroit où vous vous trouvez sont une excellente source d'informations pour savoir où manger.


De merveilleuses rizières

Si vous êtes amateur de belles photos et de découverte hors des sentiers battus, le village de Ban Pa Pong Pieng avec ses rizières en terrasse fera votre bonheur.
Situé au pied du Doi Inthanon, le fameux parc national à 60 km au sud-ouest de Chiang Mai, l’endroit est encore peu connu.
Le panorama est époustouflant. La vue porte jusqu’à la chaîne de montagnes de l’autre côté de la vallée, où se trouve la petite bourgade de Mae Chaem.
Dormir sur place permet d’admirer de fabuleux couchers de soleil ou encore le brouillard matinal enveloppant la vallée alors que les premiers rayons solaires apparaissent. Deux moments magiques pourvoyeurs de grands clichés.
En journée, vous pouvez vous prélasser sur la terrasse de votre cabane, vous balader dans les rizières ou encore observer les locaux qui travaillent dans leurs champs.
L’attraction principale étant les rizières en terrasse, il est important d’en connaître la saisonnalité. Les plantations ont lieu à partir de juillet, c’est donc sur la période juillet / août que les jeunes pousses se montrent dans une eau parée de beaux reflets du ciel. En septembre et début octobre, le riz a bien poussé habillant les champs d’un incroyable vert. Enfin, jusque mi-novembre, peu avant la récolte, le riz jauni teinte les rizières de doré, contrastant avec les montagnes verdoyantes.

Source : thailande-et-asie.com


Prenez le train entre la Thaïlande et le Cambodge

Après quasiment 50 ans d’interruption, la liaison ferroviaire entre la Thaïlande et le Cambodge a été officiellement rouverte.
La ligne de chemin de fer a été récemment inaugurée par le Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-O-Cha, et son homologue cambodgien, Hun Sen, lors d’une cérémonie de signature au poste frontière thaïlandais d’Aranyaprathet précédant un voyage en train jusqu’à la ville cambodgienne de Poipet.
Cette liaison permettra de réduire les temps de trajet et de stimuler les échanges commerciaux entre les deux pays.


Excursions en bateau vers 9 temples sacrés

Chaque dimanche du 26 mai au 16 juin 2019, près de Bangkok, la municipalité de Nonthaburi organise des excursions gratuites en bateau vers 9 temples sacrés : Chao Mae Thapthim Shrine, Chao Por Lak Muang Shrine, Wat Tanod, Wat Bang Rahong, Wat Sai Ma Tai, Wat Khae Nok, Wat Daeng Thammachat, Chueng Tha-Na Bot, Wat Chimphl et Wat Poramaiyikawa.
Pour embarquer, il faut d’abord s’inscrire au Nonthaburi Pier entre 06h et 9h30 pour un départ prévu à 10h. Le nombre de places est limité.



Informations légales