Ce mois ci

Février 2020

2e Elephant Boat Race and River Festival

L'esprit et l'énergie des courses de bateaux seront de retour à Bangkok avec la deuxième édition de l’Elephant Boat Race & River Festival qui se déroulera sur les rives du fleuve Chao Phraya, à côté de l'Anantara Riverside Bangkok Resort, du 28 février au 1er mars 2020.
Événement caritatif unique dans le centre de Bangkok, des équipes du monde entier participeront aux côtés des vainqueurs de l’année dernière, les Royal Thai Navy Seals, et pagayeront sur des bateaux spécialement conçus et décorés de sculptures sur le thème de l'éléphant. Chaque course se déroulera sur 400m avec 4 équipes par manche, la meilleure remportera le trophée royal gracieusement accordé par Sa Majesté le Roi Maha Vajiralongkorn Phra Vajiraklaochaoyuhua. Ce week-end permettra non seulement d’assister à une passionnante compétition mais aussi de profiter d’une grande variété de divertissements familiaux de qualité tels des concerts de musique live, des ateliers d’arts et d’artisanat pour enfants, des manèges amusants et une large sélection de délicieux plats et boissons.

Le tout premier Elephant Boat Race & River Festival a été un énorme succès, plus de 9 000 participants se sont réunis pour collecter des fonds importants pour la Golden Triangle Asian Elephant Foundation (GTAEF). Le GTAEF distribue ces fonds à travers une variété de projets dédiés au bien-être des éléphants. Cette année encore, tous les revenus de la vente de billets seront reversés à des projets liés aux éléphants dans toute la Thaïlande tout en générant une prise de conscience au profit de l'avenir de l'éléphant d'Asie.

Pour rejoindre les hôtels Anantara pour célébrer l'animal national de Thaïlande et pour soutenir la collecte de fonds pour leur conservation et leur bien-être, veuillez visiter : www.bangkokriverfestival.com

16e Cérémonie World Wai Kru Muay Thai

Les 16 et 17 mars, Ayutthaya accueillera l’événement le plus important pour toutes les personnes formées à l’art ancien de la boxe thaï ou Muay Thai : la cérémonie du Wai Kru Muay Thai.
Chaque année, plus d’un millier de boxeurs viennent des 4 coins du monde pour accomplir le rituel sacré du Wai Kru durant lequel ils montrent leur respect et rendent hommage à leurs maîtres et aux héros légendaires du Muay Thai.

Comme à l’accoutumée, cette célébration aura lieu dans le cadre du Festival Miracle Muay Thai, au Wat Chula Mani, au Wat Maha That et au Wat Langkhakhao dans le parc historique d'Ayutthaya ainsi qu’au stade provincial.
La cérémonie sacrée du Wai Kru offre l’occasion aux personnes présentes dans l’assistance de prendre la mesure des belles valeurs régissant ce sport ancestral.
Le Festival Miracle Muay Thai renseigne en détail sur la Muay Thai. Les visiteurs peuvent également assister à différentes exhibitions d’arts martiaux et profitent de démonstrations d’arts et d’artisanat comme le tatouage traditionnel thaï et la fabrication d’épées Aranyik. Ces journées sont aussi animées de cours de boxe et par un grand tournoi de Muay Thai, ainsi que des expositions sur l'histoire de ce sport érigé en art.

Découvrez le programme détaillé :
- 16 mars
De 14h00 à 18h00 : Festival « Muay Thai Miracle » au Wat Chao Prab, organisé par l’Association Professionnelle de Boxe de Thaïlande (PBAT) et l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT).
De 16h00 à 18h00 : Démonstration d’artisanat thaïlandais dont le tatouage Yantra, l’écriture Yantra, la fabrication d’épées d’Aranyik, performance d’arts martiaux thaïs et tests de force par des exercices de Muay Thai antique comme donner un coup de pied à un bananier, frapper des citrons verts, de l’eau. Stands de nourriture et spectacles d’arts martiaux thaïlandais.

- 17 mars 2018
A partir de 13h00 : Festival « Muay Thai Miracle » au Wat Chao Prab.
De 15h00 à 17h00 : Démonstration d’artisanat thaïlandais dont le tatouage Yantra, l’écriture Yantra, la fabrication d’épées d’Aranyik, performance d’arts martiaux thaïs et tests de force par des exercices de Muay Thai antique comme donner un coup de pied à un bananier, frapper des citrons verts, de l’eau. Stands de nourriture et spectacles d’arts martiaux thaïlandais.
17h00 : Spectacles d’arts martiaux thaïlandais. Rencontre avec de célèbres boxeurs de Muay Thai.
17h30 : Procession du président de la cérémonie, des maîtres Muay Thai et des boxeurs Muay Thai au pavillon cérémoniel.
18h00 : Cérémonie en hommage aux anciens rois et guerriers thaïlandais qui ont protégé la souveraineté de la terre, à savoir, le roi Naresuan le Grand, Phrachao Suea, et Phraya Phichai Dap Hak, avec une danse Wai Kru effectuée par tous les participants boxeurs Muay Thai.


Hua Hin : plage thaïe authentique

Le bureau de Prachuap Khiri Khan de l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) en collaboration avec les secteurs public et privé de Hua Hin, vient de lancer la nouvelle marque « Hua Hin: Thai Authentic Beach » (plage thaïe authentique), en mettant l'accent sur le street art.

Sous la marque « Hua Hin: Thai Authentic Beach », le TAT va faire la promotion des derniers monuments de la ville, des installations d'art de rue dans les villages de Samo Riang, Poon Suk et Khao Tao. Ces initiatives de street art font partie de collaborations entre les villages et les secteurs public et privé de Hua Hin pour créer de nouvelles expériences touristiques.

Les villages de Samo Riang et Poon Suk présentent des murs ornés reflètant le mode de vie local de Hua Hin ainsi que l'amour du peuple thaïlandais pour le défunt roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX). Ces villages sont deux des plus anciennes communautés de Hua Hin qui ont conservé un mode de vie traditionnel. Le village de Khao Tao, autre ancienne communauté, abrite le Réservoir Khao Tao Reservoir, premier projet royal d’irrigation du défunt roi Bhumibol Adulyadej. Ici le street art illustre des histoires d'autrefois. La communauté de Khao Tao a également créé un sentier touristique reliant le réservoir au centre du village et à la plage. Il met en valeur le mode de vie des pêcheurs tout en présentant les produits locaux du centre d’artisanat professionnel de Ban Khao Tao.

Outre ses belles plages, Hua Hin abrite également des installations de santé et de bien-être primées, notamment le Chiva-Som International Health Resort et le Barai Spa. La destination est très connue pour le golf et a été élue « Meilleure destination de golf d'Asie » par l'Association internationale des voyagistes de golf (IAGTO) pendant deux années consécutives. Enfin Hua Hin est célèbre pour ses attractions et parcs à thème mais aussi et surtout, pour sa cuisine thaïlandaise et internationale, de la cuisine de rue à la gastronomie.


Escapade à Ko Tarutao

À la frontière avec la Malaisie, tout au sud de la Thaïlande dans la mer d’Andaman, le parc national de Tarutao protège un archipel de 51 îles comptant parmi les plus belles mais aussi les plus sauvages du pays.
Recouverte de jungle et ourlée de plages au sable immaculé, l'île de Ko Tarutao est la plus grande et déploie sur 151 km2 des paysages préservés et inhabités, à l’exception de quelques gardes forestiers.
Son eau est bleue turquoise et chaude, ses plages sont d'une quiétude rare, à ces atouts s’ajoutent une dense forêt tropicale, hérissée en son centre de montagnes (point culminant 713 m), et bordée de sable blanc, de mangroves et de falaises calcaires. Elle abrite des cours d'eau cristallins dont le célèbre Khlong Phante Malaka qui se jette dans la mer au nord-ouest de l'île, des grottes autrefois habitées par de féroces crocodiles et des espèces protégées : des dauphins, des tortues, des homards et des macaques mangeurs de crabe. Les plages paradisiaques ne manquent pas : Pante Bay qui s’étale de l’embarcadère au nord-ouest de l'ile jusqu'au sud, à marée basse un passage de 150 mètres s'y dessine jusqu'à Jack Bay, Ao Jak et Ao San et Malae Bay, à l'extrême sud de Jack Bay où vit une communauté de moines bouddhistes.
Pour dormir, il n’y a que quelques bungalows et un terrain de camping, gérés par le parc national (réservation obligatoire). On ne s’y déplace qu’à pied, à vélo, en songthaew ou en long tail-boat par la mer.

Si la légende raconte que Ko Tarutao servit jadis d'abri aux pirates, il est en revanche sûr que de 1939 à 1947, elle accueillit un bagne pour prisonniers politiques et grands criminels. C’est à ce passé qu’elle doit probablement sa quiétude, considérée par beaucoup comme maudite et hantée à jamais par les âmes des bagnards.
Aujourd’hui, un sentier interprétatif situé sur la baie d’Ao Talo Wow parcourt l’ancien site de la prison.

Ici, votre robinsonnade sera animée de baignade et de PMT, d’exploration pour apercevoir macaques, varans, pythons, cochons sauvages, milans, calaos et autres volatiles, de balades pour rejoindre les deux cascades Lo Po et Lu Du. Sur la plage d’Ao San, la plus belle de l’île, vous assisterez peut-être à la ponte des tortues de mer de décembre à février.

Ko Tarutao est accessible à partir de l’embarcadère de Pakbara dans la province de Satun. Pakbara se trouve à 2 h de route de Hat Yai et de son aéroport (compagnies Thai Airways, Air Asia et Nok Air).


Les secrets du thé

Lors d’un séjour à Chiang Mai, faites l’expérience de la cueillette du thé et vivez un agréable moment riche d’enseignement. C’est ce que propose l’Araksa Tea Garden, la plantation de thé biologique du quartier Mae Taeng, à environ 90 minutes de route de la ville.
Le site est la plus ancienne plantation du Royaume qui a cultivé des théiers [Camellia sinensis] à des fins commerciales. La plantation était autrefois un fournisseur de Raming Tea, le pionnier de la production de thé en Thaïlande. Elle a été abandonnée pendant des années. Certaines parties sont restées désertes depuis plus de 15 à 20 ans.
La terre vierge de produits chimiques a permis à Araksa Tea Garden d’obtenir pour sa plantation de thé et ses plantes des certifications biologiques du ministère de l'Agriculture des États-Unis, ou USDA, et de l'Union européenne.

Pendant la visite, vous suivez un cueilleur de thé à travers la plantation et un guide qui vous instruisent sur la culture et la production du thé.
A partir d'un seul théier tout type de thé peut être produit. Cela dépend de l'endroit où les feuilles ont été cueillies et du processus après leur cueillette. Le processus est connu sous le nom d'oxydation, se référant au temps durant lequel les feuilles de thé sont exposées à l'oxygène. Un temps plus long donnera un thé plus foncé et une saveur plus profonde.
Le thé blanc est composé de jeunes bourgeons foliaires, appelés « pointes d'argent », tandis que le thé noir est composé de quelques feuilles de thé. Pour le thé vert, vous devez choisir un bourgeon avec une feuille.

La plantation compte environ 100 000 théiers. Un seul arbuste peut vous donner une poignée de jeunes feuilles. Après la récolte, vous rassemblez les feuilles dans un plateau en bambou. Le thé vert n'a pas besoin du processus d'oxydation, donc vous faites griller les feuilles tout de suite dans un wok sur un poêle à charbon jusqu'à ce qu'elles soient sèches.

Ensuite, vous participerez à une double dégustation de thé et de pâtisseries.
Vous apprendrez que chaque type de thé a ses propres avantages pour la santé. Le thé vert et le thé blanc sont bons pour le cœur tandis que le thé noir facilite la digestion.
Le thé n’aura plus aucun secret pour vous après cette expérience enrichissante.

Araksa Tea Garden est ouvert tous les jours de 9h à 17h. Visites et ateliers de thé peuvent être réservés à l'avance sur : www.araksatea.com

The Unexpected Feeling épisode 4

L’Episode 4 de la série de documentaires de tourisme « L’Emotion inattendue » a pour titre « The Magic of Thai Bamboo » (la magie du bambou thaï). Il met à l’honneur l’artisanat tiré du bambou et particulièrement le village de Chiang Muan dans la province de Phayao (Nord). Il se dit que les plants de bambou ici produisent des tiges plus longues. Plus important encore, le travail minutieux des villageois leur permet de transformer intelligemment ces bambous en une grande variété d'objets dont beaucoup sont devenus très populaires.

Voir la vidéo : vimeo.com/387362363

Les nénuphars roses d’Udon Thani

Amateur de belles photos et de merveilleux souvenirs, ne manquez pas de découvrir le « lac aux nénuphars roses » à Nong Han Kumphawapi, dans la province d’Udon-Thani (Nord-Est).

Il couvre une superficie de 36 km2 principalement dans le district de Kumphawapi et dans certaines parties des districts de Prachaksinlapakhom et Ku Kaeo. Le lac fournit l'eau nécessaire à l'agriculture et à la consommation locale des Thaïs riverains et il est considéré comme l'une des zones humides les plus importantes de Thaïlande.
La vision de Nong Han est un ravissement chaque année d'octobre à mars, lorsque les fleurs abondantes sont en pleine floraison.
Le moment idéal pour jouir de ce spectacle enchanteur est le matin de 06h00 à 11h00. Vous pouvez louer un petit bateau pour glisser sur l’eau au plus près des nénuphars roses et profiter d’un paysage naturel où s’ébattent également des oiseaux et autres animaux.

Des bateaux à louer sont disponibles dans le district de Kumphawapi aux quais de Ban Diem, Chiang Wae, Ban Chaelae et Ban Non Nam Yoi. Dans les districts de Prachaksinlapakhom et Ku Kaeo, les jetées se trouvent respectivement à Ban Don Kong et Ban Khon Sai.
Outre le « lac aux nénuphars roses », Udon Thani est surtout connu pour ses merveilles archéologiques sur le site du patrimoine mondial de Ban Chiang, où une civilisation de l'âge du bronze aurait prospérée il y a plus de 5 000 ans.


Les roses royales de Chiang Mai

Profitez d’un séjour à Chiang Mai, pour visiter la roseraie royale de Huai Phak Phai dans le district de Hang Dong. Elle fait partie du Projet Royal de développement de Thung Roeng, fondé en 1978 par feu le Roi Bhumibol Adulyadej pour former les agriculteurs locaux à l'agriculture durable et à de nouvelles cultures de hautes terres. Le centre fait la promotion des bonnes pratiques agricoles et des normes biologiques de Thaïlande.
Dans le Royal Rose Garden, 187 variétés de roses sont cultivées de manière biologique. Rouge, blanche, rose, jaune et orange, elles fleurissent à tour de rôle ce qui fait que le jardin est magnifique toute l'année. Cependant la saison fraîche, de décembre à février, est la meilleure période pour une visite enchanteresse.
Sur place, un restaurant sert plats et boissons appétissants parfumés aux pétales de rose. Il dispose également d'un point de vente pour se procurer les produits de la ferme et les spécialités à base de plantes du Projet Royal ainsi que des articles faits à la main provenant des communautés locales.

La Huai Phak Phai Royal Rose Garden est ouvert tous les jours de 8h à 18h.
Il n'y a aucun droit d'entrée.


Opération Shade of Blue Ocean

L’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) a célébré la 3e année d’efforts de nettoyage « Upcycling the Oceans, Thailand » lors d’une opération baptisée « Shade of Blue Ocean » qui s'est déroulée les 20 et 21 décembre derniers au Commemoration Public Park, Ban Phe dans la province côtière orientale de Rayong.
Durant deux jours ce bel événement a réuni plus de 500 participants dont des personnalités, des représentants du TAT, de divers partenaires, de l'administration locale, des communautés, des entreprises touristiques mais aussi des bénévoles, des plongeurs et des habitants.
En plus du nettoyage de la plage, les participants ont pu participer à des activités d'apprentissage expérientiel comme la catégorisation des déchets pour une gestion appropriée et un traitement de recyclage, et ont pu acquérir plus de connaissances en intégrant les panels de discussions « Shade of Blue Ocean » et « Responsibility Rayong ». Le lieu de l'événement avait été décoré à partir de déchets recyclés et une exposition sur les déchets du bricolage était également proposée.
« Shade of Blue Ocean » fait partie du projet « Upcycling the Oceans, Thailand » lancé en 2017 par le TAT, PTT Global Chemical (PTTGC) et la Fondation Ecoalf et qui vise à préserver la mer et les zones côtières du Royaume ainsi qu'à promouvoir les initiatives de transformation des déchets plastiques. Par ces actions, le TAT réaffirme son engagement à promouvoir un tourisme responsable et son rôle de leader dans la conduite d'initiatives vertes.


La sagesse locale en Santé et Bien-Etre

La sagesse locale occupe une place très respectée dans toutes les communautés à travers la Thaïlande. Basée sur des connaissances et des traditions qui sont fidèlement transmises de génération en génération, elle s’applique dans divers domaines de la vie quotidienne dont la santé et le bien-être. Ainsi, dans les cinq régions du royaume, des lieux ou des attractions particulières sont devenus réputés pour leur expertise ou leur sagesse dans ces domaines. En voici un aperçu.

En région centrale, la province de Prachin Buri est connue pour ses plantes médicinales et ses remèdes traditionnels thaïs. La capitale provinciale est d’ailleurs surnommée « la ville aux herbes ». C’est une étape idéale pour en apprendre plus sur la sagesse médicale locale notamment en visitant le musée de la phytothérapie thaïlandaise Abhaibhubejhr qui se consacre à la préservation et à la mise en valeur des connaissances de la médecine traditionnelle thaïe. Il y a aussi une pharmacie traditionnelle à l’atmosphère surannée avec son vieux comptoir à médicaments, ses anciennes armoires à herbes et ses pots en verre utilisés pour les macérations. On peut y acheter des plantes médicinales transformées.
Après la visite du musée, pourquoi ne pas essayer le spa de jour Abhaibhubejhr ? Créé dans le cadre d'une entreprise sociale, il propose différents soins et traitements comme par exemple la thérapie du feu abdominal « Pao Ya » qui est un traitement traditionnel aidant à réduire l’indigestion et les allergies.

Si vous souhaitez faire une retraite de méditation bouddhiste, vous pouvez choisir de la faire dans un temple du Nord-Est. De nombreux monastères de cette région relèvent de la tradition forestière thaïe dans laquelle la vie monastique reflète aussi étroitement que possible la façon dont le Bouddha vivait. Les caractéristiques de cette tradition sont donc la vie dans la forêt, l'utilisation du corps humain comme sujet de méditation et le maintien de la pleine conscience dans toutes activités.
Une retraite de plusieurs jours implique généralement de se lever à 5h, de ne pas manger après midi, de résider dans un hébergement basique, de porter des vêtements blancs non révélateurs et de suivre les huit préceptes ou, dans certains cas uniquement les cinq préceptes moraux, et éventuellement d'effectuer des tâches quotidiennes. Il y a généralement un mélange de méditation assise et en marchant, d'écoute des discussions du Dhamma et de rencontre avec les instructeurs.
Le Wat Pah Nanachat à Ubon Ratchathani est un temple forestier qui utilise l'anglais comme langue principale. La journée y commence très tôt - à 3h. - et les hommes qui restent plus d'une semaine doivent se raser la tête et les sourcils.

Dans le Sud, les sources chaudes de Ranong sont réputées depuis longtemps pour leurs propriétés médicinales. Les plus proches sont à 2 kilomètres de la ville de Ranong dans le parc Raksawarin, et constituent probablement l'attraction la plus populaire des environs.
Dans l’environnement agréable du parc, trois sources naturelles offrent différentes températures d'eau allant de 40 degrés Celsius apaisants à 65 degrés Celsius plutôt très chauds. Ces dernières années, plusieurs petits hôtels de charme ont ouvert à proximité pour accueillir les adeptes de bain de sources chaudes dans une démarche de santé et de bien-être.
Un peu plus loin de la ville se trouvent les sources chaudes de Pornrang, un endroit plus calme situé juste à l'intérieur du parc national des chutes de Ngao. La rivière qui coule près des sources chaudes offre la possibilité d’alterner baignades en eau fraîche et en eau chaude.

De nos jours, les différents types de massage disponibles sont aussi variés que la multitude d'herbes et d'huiles qui peuvent être utilisées dans les traitements. Aussi faut-il quelque chose de vraiment inhabituel pour se démarquer. Vous le trouvez notamment à l’Est, dans le traitement proposé à Chong Chang Tune Live Ecomuseum, dans le district de Bo Rai à environ 50 mn en voiture de la ville de Trat.
Le bain de vapeur du poulailler est un traitement plutôt unique, issu de la sagesse locale et offert aux visiteurs par la communauté locale de Chong. Les herbes utilisées dans ce bain de vapeur vraiment spécial proviennent de la campagne environnante du village. Le bain de vapeur est suivi d’un gommage corporel à la boue blanche parfumée provenant de la rivière voisine.

Dans le Nord, le « Yam Khang » est une technique de massage traditionnelle Lanna transmise de génération en génération. Également connue sous le nom de thérapie traditionnelle thaïe du feu, elle implique que le massage par points de pression du corps soit plutôt dispensé par un homme utilisant ses plantes de pieds imbibées d’herbes et d’huiles curatives et chauffées de manière précise. Le traitement vise à soulager les muscles, les tendons et les douleurs osseuses ainsi que l'engourdissement.
Pour goûter aux bienfaits du massage Yam Khang vous pouvez vous rendre à Ban Rai Kong Khing dans le district de Hang Dong, à environ 30 mn en voiture de la ville de Chiang Mai. Initiative de tourisme communautaire, ce village a été récompensé par des prix pour son approche du développement durable et pour offrir une expérience culturelle Lanna exceptionnelle.
Environ 700 familles sont impliquées dans l'initiative et les visiteurs remarquent rapidement à quel point cela ressemble à une communauté. Tout le monde intervient, certains travaillent comme guides, d’autres cuisinent ou s'occupent du bétail et de diverses autres tâches. Cela permet de proposer un certain nombre d'activités en plus du massage Yam Khang comme apprendre à cuisiner des plats locaux, réaliser de l'artisanat et explorer la région à vélo.


Les plats les plus mangés dans les régions

La cuisine thaïlandaise est connue pour ses saveurs éclatantes, sa variété étonnante et son attrait esthétique. Découvrez quelques plats incontournables des différentes régions du royaume.

Au Nord
Poursuivant une tradition culinaire du vieux Chiang Mai et du royaume de Lanna, un dîner khan toke comprend une petite table ronde sur laquelle est servie une variété de plats dans des bols individuels. Les gens s'assoient sur des nattes ou des coussins autour de la table et choisissent les plats à leur guise. Les plats comprennent généralement des délices tels que du riz gluant, du poulet ou du porc au curry, du poulet frit, des légumes, de la soupe, de la peau de porc frite et des trempettes au piment. Pendant le dîner, des spectacles de danse traditionnelle, de musique et d'épée sont organisés pour divertir les convives.
Un délicieux plat emblématique de Chiang Mai, le khao soi est une soupe au curry jaune crémeux avec des nouilles aux œufs et du poulet cuit lentement (parfois du boeuf) qui est suffisamment tendre pour glisser hors de l'os. Il est garni de nouilles frites croquantes pour un joli contraste avec les nouilles aux œufs. La soupe est généralement préparée avec du lait de coco et du citron vert, des échalotes et des légumes marinés.

Au Nord-Est (I-san)
Le Lap est un plat de salade épicée du Nord-Est et du Laos voisin, mais ce n'est pas une salade de légumes ... c'est une salade de viande. Souvent consommée avec du riz gluant, deux des variantes les plus populaires sont le lap kai (poulet) et le lap mu (porc), dans lesquelles la viande est hachée et mélangée avec de la sauce de poisson, du jus de lime, des flocons de piment, de la menthe, du basilic et des oignons rouges, ainsi que du riz grillé pour une touche de croquant.
Si vous repérez un vendeur de nourriture en train de se muscler vigoureusement avec un mortier et un pilon, il y a de fortes chances qu'il fasse du som tam. Cette salade de papaye verte épicée est un plat du Nord-Est largement consommé dans toute la Thaïlande, souvent accompagné de riz gluant et de poulet grillé. Le som tam est fait selon le goût particulier du client et les ingrédients habituels comprennent des tomates en tranches, des haricots longs, des arachides, des crevettes séchées, de l'ail, de la sauce de poisson, du citron vert, du sucre de palme et parfois des crabes de riz paddy d'eau douce.

Au Centre
Habituellement consommé avec du riz, le massaman est un curry riche et relativement doux dans lequel la cannelle, la muscade, le macis, la cardamome, les clous de girofle, le cumin, les feuilles de laurier et l'anis étoilé sont combinés avec des produits locaux comme les piments rouges séchés, les graines de coriandre, la citronnelle, le galanga, le poivre blanc, les échalotes et l'ail. En raison de ses racines musulmanes, le massaman est plus souvent fait avec du poulet, bien qu'il existe des variantes de boeuf, de mouton et de canard. Des pommes de terre et des oignons sont ajoutés, ainsi que du lait de coco et des arachides.
Le Kaeng khiao wan est un plat de curry vert également consommé avec du riz. Le lait de coco et les piments verts frais lui donnent sa couleur verte crémeuse et il a tendance à être plus piquant que les currys rouges plus doux. En plus du poisson, des boulettes de poisson ou de la viande, d'autres ingrédients sont nécessaires comme la sauce de poisson, l'aubergine thaïlandaise, l'aubergine pois et d’autres légumes.
Le kaeng som ou curry aigre thaï est un curry de poisson épicé ou une soupe aux légumes, faite sans lait de coco et qui tire son goût aigre caractéristique du tamarin utilisé dans sa préparation. Les ingrédients préférés sont le chou-fleur, le radis blanc, le chou, la carotte, les haricots longs, le chou chinois et les asperges. Une alternative populaire au poisson pour ce plat qui se mange aussi avec du riz, ce sont les crevettes.

Au Sud
Spécialité du Sud, le khao yam paktai est une salade de riz acidulée et salée qui contient un éventail d'ingrédients, notamment des carottes et des haricots longs, de la mangue aigre, du pomelo, des crevettes ou du poisson séchés, de la noix de coco rôtie, des feuilles de lime kaffir, de la citronnelle et des piments. Un composant principal de ce plat est une vinaigrette appelée nam budu à base de poisson ou de crevettes fermentés avec du sel. Le riz consommé avec le khao yam paktai est généralement cuit avec des feuilles de Morinda ou du jus de fleur de pois pour la couleur et l'arôme.
Le phat sato est une collation populaire. Également connus sous le nom de haricots puants en raison de leur arôme puissant, ces haricots riches en apport nutritif sont généralement sautés dans une pâte de curry mélangée à d'autres ingrédients robustes comme l'ail et les piments, et accompagnés de porc ou de crevettes.
Le poisson frit au thamin ou au curcuma est un autre plat populaire du Sud de la Thaïlande. Le poisson le plus couramment utilisé est le pla daeng, un type de daurade, qui est cuit légèrement croustillant. L'utilisation de l'ail et du curcuma - connus pour ses nombreuses propriétés médicinales et de santé - rehausse les saveurs du plat.

A l’Est
CNN a classé le massaman thaïlandais parmi les meilleurs plats au monde et une délicieuse variante de l'Est est le curry massaman thaïlandais au durian et au poulet. C’est une fusion délicieuse des grandes saveurs du curry massaman et du soi-disant « roi des fruits » et cela a du sens étant donné que la province orientale de Chanthaburi est célèbre pour sa production de fruits, en particulier le durian.
Les feuilles de Chamuang sont un ingrédient populaire dans la cuisine orientale thaïlandaise et les plats notables qui s’appuient sur leur goût acidulé et aigre sont le kaeng mu bai chamuang ou le curry de poitrine de porc aux feuilles de Chamuang aigre et le tom bai Chamuang, qui est similaire à la soupe tom yam de renommée mondiale.


The Unexpected Feeling Episode 2 et 3

« Gift from Nature » (Cadeau de la Nature) et « Coconut Treasure » (Trésor de Noix de Coco) sont respectivement les titres des deux derniers épisodes de la nouvelle série de documentaires de tourisme « L’Emotion inattendue ». L’épisode N°2 vous entraîne à la rencontre de merveilleuses femmes Karen qui tissent de superbes tissus depuis toujours, tandis que l’épisode N°3 vous transporte à Samut Songkhram, réputée non seulement pour ses attractions naturelles pittoresques mais aussi pour sa profusion de noix de coco. Grâce à cette bénédiction, les locaux possèdent un vaste répertoire de sagesse populaire liée à la noix de coco.


Célébration de l'amitié franco-thaïe à Brest

Le samedi 15 février prochain, une grande délégation thaïlandaise est attendue à Brest, pour célébrer le 333e anniversaire de la relation diplomatique franco-thaïe.
Le point d’orgue de cette journée sera l’installation officielle du buste de l’ambassadeur Kosa Pan au bas de Siam, dans l’espace public.
Réalisée par Watchara Prayookum, un sculpteur thaïlandais, cette statue en bronze de 1,20 m de hauteur vissée sur un socle de granit de même dimension sera fixée à l’angle des rues Ducouédic, Louis-Pasteur et Jean-Moulin, tout près de la station du téléphérique, à l’endroit même où l’ambassadeur du roi de Siam et sa délégation débarquèrent dans la cité du Ponant en juin 1686 avant de se rendre à Versailles afin de rencontrer le roi Louis XIV.
L’œuvre, offerte par l’ATPF (Association thaïlandaise des professeurs de français), a été bénie le mois dernier par la princesse Sirindhorm, sœur du roi de Thaïlande.


Neuf temples sacrés à visiter après le Nouvel an

Qu’il s’agisse du Nouvel An international, du Nouvel An lunaire chinois ou thaïlandais, le passage d’une année à l’autre offre une opportunité très prisée par les bouddhistes de se rendre dans un des nombreux temples que compte le royaume et « d’acquérir du mérite » en visitant des lieux sacrés.
Neuf des plus de 400 temples que compte Bangkok sont considérés comme particulièrement sacrés par les bouddhistes. Ceci en partie parce que le nombre neuf est de bon augure en Thaïlande, en raison du fait qu’il représente trois fois trois, et trois se réfère aux Triple Gems, les trois piliers du bouddhisme que sont le Bouddha, dharma, sangha.

Ces neuf temples sont tous des lieux historiques et dirigés par des abbés du plus haut rang dans le clergé sangha, la communauté bouddhiste. Tous contiennent au moins une image de Bouddha ayant la réputation d’être d’une grande puissance.
Si vous êtes de passage dans la capitale thaïlandaise en ce mois de janvier, faites l’offrande de quelques bâtons d’encens dans un ou plusieurs de ces 9 temples afin de placer votre année 2020 sous de bons auspices.
Parmi eux se trouvent quelques-uns des temples les plus célèbres de Bangkok comme le Wat Phra Kaeo ou Temple du Bouddha d’émeraude situé dans l’enceinte du Grand Palais, le Wat Pho ou Temple du Bouddha couché, le Wat Arun ou Temple de l’aube au bord du fleuve Chao Phraya, le Wat Suthat situé à proximité de la Giant Swing en plein centre-ville ou encore le Wat Vihara Bowonniwet, temple très vénéré par les Thaïlandais car il abrite depuis 2016 les restes du Roi Bhumibol Adulyadej (Rama IX). Les quatre autres sont le Wat Saket Ratchaworamahawihan (Golden mount), le Wat Ratchaworamahawihan Chanasongkhram, le Wat Woramahawihan Rakhangkhositaram et le Wat Woramahawihan Kanlayanamit.

Source : Thailande.fr


Spectacle Son et Lumière à Phimai

Chaque année, le Parc historique de Phimai (Nakhon Ratchasima) propose gratuitement de mini spectacles son et lumière sur le site de son célèbre temple khmer. La première représentation de 2020 aura lieu le 18 janvier. A partir de 16h, les visiteurs pourront d’abord découvrir les lieux accompagnés par un jeune guide local avant de se laisser envoûter vers 19h par la magie du spectacle son et lumière qui illustrera l’histoire du temple de Phimai à travers différents tableaux. La construction du temple par le roi khmer Jayavarman VII, la boxe ancienne ou encore la danse traditionnelle Phimai Pura seront évoqués au travers d’une féérie colorée et l’interprétation talentueuse des élèves du Collège d’Arts Dramatiques de Nakhon Ratchasima et de l’École Wimaya Nattakan.


Célébrez le Nouvel An chinois

La Thaïlande s’apprête à célébrer le Nouvel An lunaire chinois le 25 janvier 2020.
L’énorme influence des immigrants chinois depuis plusieurs siècles explique pourquoi le Nouvel An chinois est si largement célébré à travers tout le Royaume. Ces festivités offrent l’occasion aux visiteurs de mieux comprendre les connexions initiées depuis longtemps entre les communautés chinoises et thaïes, de même, elles permettent d’apprécier les contributions apportées à la culture thaïlandaise au fil des années.
La fête sera colorée et souvent grandiose dans différentes villes du pays et particulièrement à Bangkok (notamment dans le quartier chinois autour de Yaowarat Road), Phuket (Old Town), Ayutthaya, Chiang Mai, Nakhon Sawan, Trang et Udon Thani.
Défilés et danses du dragon et du lion, lanternes rouges, stands de nourriture, spectacles chinois et évidemment pétards à foison animeront les célébrations du Nouvel An chinois et l’entrée dans l’année du Rat.



Informations légales