Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Mars


Hidden Gem Plus : Nakhon Si Thammarat et Phatthalung

Bien souvent éloignées des circuits touristiques, les provinces de Nakhon Si Thammarat et Phatthalung ne manquent pourtant pas d’attraits. Sourire, nourriture typique du sud très épicée, mélange de culture bouddhiste, hindoue et musulmane contribuent au charme de ces deux destinations qui méritent largement quelques jours de découvertes.
Nakhon Si Thammarat, capitale de la province éponyme est la quatrième plus grande ville de Thaïlande. Située dans l’isthme de Kra à 780 kilomètres au sud de Bangkok, elle fut longtemps l’un des centres économiques les plus importants du pays, lieu d’échanges commerciaux entre la Thaïlande, la Chine, la Malaisie et l’Inde mais aussi avec les Portugais, Britanniques et Hollandais à partir du XVIIème siècle, avant que le XXème siècle, lui préfère Hat Yai située plus au sud du pays.
Les infrastructures touristiques sont là (office du tourisme efficace, musées et sites, hébergements variés…) pourtant les visiteurs sont plutôt rares car la ville, éloignée de Bangkok, n’est pas non plus en bord de mer pour prendre le ferry et rejoindre les îles de Samui ou Phangan. Ce qui d’un côté la dessert fait cependant d’elle une destination préservée, loin d’une animation tonitruante liée au tourisme de masse.
Il ne faut pas manquer de visiter l’étonnant Wat Phra Mahathat Woramahawihan ou temple sans Ombre. Le plus important et le plus ancien site bouddhiste du Sud de la Thaïlande (IIIème siècle) fut décrété temple royal d’importance par le roi rama VI en 1915. Outre le fait qu’il abrite une relique du Bouddha, son chedi haut de 78 mètres possède une autre particularité qui attire chaque année de nombreux pélerins de toute la Thaïlande et de Malaisie. En effet, il n’y a jamais d’ombre au pied de celui-ci quels que soient l’ensoleillement et l’heure.
Nakhon Si Thammarat bénéficie également d’un environnement naturel magnifique.
De jolies plages s’étalent tout au long de la côte comme Ao Khanom d’où avec un peu de chance on peut apercevoir des dauphins roses ou encore Hat Sai Kaew Beach ourlée de pins. La jungle luxuriante du parc national de Khao Luang cache cascades et rivières, ancienne forêt de fougères de plus de 180 millions d'années et foison d’orchidées rares qui se découvrent à l’occasion de belles promenades. Autre point d’intérêt, le village de Ban Khiri Wong, niché au milieu des montagnes, est devenu l'une des principales attractions écotouristique du pays. Les locaux adorent partager leurs connaissances et faire découvrir leur mode de vie traditionnel aux visiteurs. Ici, vous apprenez notamment l’art du batik et de la teinture « tie dye » à base de pigments naturels issus de plantes et de fruits.

La province voisine de Phatthalung est elle aussi attractive. En partie montagneuse, elle offre les flancs du mont Khao Ok Thalu aux randonneurs et grimpeurs, de belles cascades rafraîchissantes aux promeneurs et la merveilleuse nature du parc national de Khao Pu-Khao Ya. Autres plaisirs naturels, chaque année, de décembre à avril, plusieurs espèces d'oiseaux d'eau se rassemblent par milliers dans le Parc Thale Noi. Ce véritable paradis pour les ornithologues est également connu pour ses fleurs de lotus roses qui recouvrent le lac à la saison fraîche. Les visiteurs peuvent prendre un bateau longue queue pour admirer de près cette merveilleuse vision.
Côté visites, l’ancien palais du gouverneur provincial s’impose. D’architecture traditionnelle thaïlandaise, Wang Chao Muang Phatthalung comporte une demeure récente mais surtout l'ancienne résidence qui mélange les styles du Sud et du Centre et date du début de l'ère Rattanakosin. Un vieux pavillon au bord de la rivière abrite un antique bateau typique de Phatthalung datant du règne du roi Rama V.
Autre site d’intérêt, le temple Phra Maha Que Chedi Bang Kaew date du milieu de la période Srivichai (10ème siècle). La légende locale raconte que les restes de Bouddha furent amenés du Sri Lanka et enterrés à l'intérieur de la grande pagode (Phra Maha That Chedi). On pense que ce temple était autrefois dans le centre de la ville de Phatthalung car beaucoup de structures anciennes de latérite, statues de Bouddha et autres artefacts ont été trouvées dans la région. Ce temple est considéré comme l'un des lieux sacrés les plus significatifs de la province.
Dans le registre religieux, la grotte Tham Kuha Sawan abrite le premier monastère royal de la province. Ce temple fut établi durant la période d'Ayutthaya et abrite un grand Bouddha couché. Sur ses parois intérieures sont gravées les initiales des roi Rama V, Rama VII, Rama XI et celles d'autres visiteurs royaux venus ici se recueillir.
Le tambour traditionnel Phon fait partie de la vie Phatthalung depuis longtemps et mérite d’être découvert. Fabriqué à partir de bois de palmier ou de bois de jackfruit et recouvert de cuir de vache ou de buffle, il est considéré comme un symbole de prospérité. Autrefois, les tambours Phon étaient utilisés pour avertir les gens d’un danger imminent. Aujourd'hui, ils servent à promouvoir le tourisme. Neuf Phon ont été placés à des endroits importants autour de la ville de Phatthalung et les visiteurs sont invités à tous les battre pour s’attirer la bonne fortune.