Actualités
Ce mois ci> 2017 >> Août


Deux wats à découvrir

Cela vous dit de visiter un monastère forestier au cœur de Thon Buri, le quartier ouest de Bangkok ? Le Wat Mai Choeng Lane est niché au milieu d'arbres tropicaux dans une zone isolée accessible à pied ou en bateau par le canal Chak Phra.
À votre arrivée, vous vous sentirez transporté dans un monde différent. Le complexe est à l'ombre de beaux arbres. La salle d'ordination, le pavillon, la salle à manger et les quartiers des moines affichent un style minimaliste. Les visiteurs peuvent rencontrer des moines et discuter du dhamma dans le pavillon du radeau. Ce temple se concentre sur la méditation, la pratique du dhamma et la tranquillité d'esprit plutôt que les cérémonies.
Le Wat Pa Choeng Lane est une dépendance du Wat Hin Mak Peng de la province de Nong Khai (Nord-Est). Le Wat Hin Mak Peng a été créé par feu Luang Pu Thes Thesrangsi, l'un des principaux étudiants du maître de méditation Vipassana Kammathan Luang Pu Mun Phurithattho. Les moines ici sont très dévots et n'ont qu'un seul repas par jour.
Aucun document n’a livré à ce jour d’information sur la création du Wat Mai Choeng Lane. Lorsque qu’il a été restauré en 1989, les personnes âgées de la région ont été interrogées. Il en est ressorti que ce temple avait été déserté bien avant leur naissance et devrait être daté de plus de quatre générations précédentes. Par conséquent, on a supposé qu’il existait déjà au Cinquième Règne et qu'il fut abandonné après 1907, probablement à cause des menaces d'inondations.
Lors de l’inspection avant restauration, seuls les murs de base endommagés de la salle d'ordination ont été trouvés. Un stupa submergé par l'eau n’était visible que si le courant était faible. Les trois statues de Bouddha qui subsistaient n’avaient plus de tête, ces dernières ont été mystérieusement restituées quand la restauration a commencé. Le temple a été rouvert en février 1990. Quatre sema (pierres de démarcation) originaux de 50 cm ont été réinstallés autour de la salle d'ordination en 2004. Des fleurs à quatre pétales, un motif thaïlandais appelé kranok et un motif de feuille ont été gravés sur ces pierres qui témoignent de l'établissement ou de la restauration du Wat Mai Choeng Lane de 1850 à 1897. Le nom Mai, qui signifie nouveau, montre que ce temple était plus récent que d’autres de la région comme les Wat Chayathit, Wat Mali, Wat Raerai et Wat Chang Lek.

En 1522, le roi Chai Rachathirat du Royaume d'Ayutthaya fit creuser une zone au point le plus étroit du fleuve Chao Phraya pour faciliter le transport sur l’eau. Celle-ci fut baptisée canaux Bangkok Noi et Bangkok Yai.
Le canal Bangkok Noi possède quelques attraits incontournables à découvrir dont le marché centenaire du Wat Thong, la communauté Ban Bu, seule détentrice de l'art antique de la fabrication de khan long hin (articles en bronze et pierre polie) et le Wat Suwannaram Ratchaworawihan. Ce temple a été construit pendant la période Ayutthaya et s’appelait autrefois Wat Thong. Son ancien ubosot en forme de bateau (hall d'ordination) est célèbre pour son pignon et ses peintures murales.
En octobre, les visiteurs ne doivent pas manquer la cérémonie de tak bart thewo, le dernier jour du carême bouddhiste, lorsque les gens du coin offrent de la nourriture aux moines, en particulier le khao tom look yone (un brioché de riz gluant enveloppé de feuilles de bananier).