Actualités
Ce mois ci> 2018 >> Août


Destination Isan

Formant la frontière avec le Laos et le Cambodge et bordé par le Mékong, l’Isan constitue le Nord-Est du pays. Province-clé du grand empire khmer sept siècles auparavant, c’est aujourd’hui une région de Thaïlande au caractère rural et authentique, parée de campagnes luxuriantes, d’antiques citadelles khmères et de nombreux parcs nationaux dont celui de Khao Yai (patrimoine mondial UNESCO).
La capitale provinciale Nakhon Ratchasima, encore appelée Khorat, est la porte d’entrée de l’Isan. Elle raconte son histoire entre ville ancienne et quartiers plus modernes. Le Musée national renferme de superbes collections d’objets d’art de la période khmère tandis que quelques temples ne manquent pas d’originalité (Wat Payap, Wat Sala Loi, Wat Salawan). Deux petits marchés de nuit et le Talat 100 Pee Muang Ya permettent de diner simplement de plein de bonnes choses. De là, on peut se rendre à Pak Thong Chai, le village de la soie Mut Mee, la plus réputée du pays, un bon prélude à la découverte des superbes temples khmers de la région. Gardé par des nagas de pierre et riche de sculptures, Prasat Phimai est le plus célèbre. Son architecture rappelle celle d'Angkor Wat construit près d'un siècle plus tard. A lui-seul il constitue le Parc historique au centre de la ville de Phimai qui a pour autres attraits Sai Ngam, une petite île entièrement constituée des racines et ramifications d'un seul banyan.
Dans la province voisine de Buriram, l'une des plus grandes et des plus peuplées du Nord-Est, le site de Prasat Hin Phanom Rung est perché dans le cratère d'un ancien volcan. Ces somptueuses ruines datant du XIIème siècle sont un exemple remarquable de l'architecture et de l'art khmer (tour en ananas, toits hérissés d'écailles, nombreuses sculptures...).
La ville de Khon Kaen, dans la province éponyme mérite un détour. Elle abrite la plus grande université de l'Isan et affiche un visage jeune et dynamique. Cette étape agréable lovée au bord d'un lac permet la visite du parc Phru Phra Bat, dont les « cheminées de fées » ont inspiré bien des légendes restituées à travers le temps par des peintures rupestres.
Les amoureux de belle nature nageront en plein bonheur dans le Parc national de Khao Yai considéré comme l'un des plus beaux du pays. Ce vaste «terrain de jeux» s’étend sur 4 provinces et protège plus de 2 000 espèces végétales, 300 variétés d’oiseaux, 73 types de mammifères, plusieurs sortes de forêts, des prairies, des montagnes culminant à 1 300 mètres d’altitude et de spectaculaires chutes d’eau.
Plusieurs anciens sanctuaires khmers émaillent également Surin, province frontalière du Cambodge, réputée aussi pour son Festival des Eléphants qui, chaque année en novembre, rassemble des pachydermes de tout le pays et célèbre le travail des dresseurs. Les villages alentour de Ban Khwao Sinarin, Ban Chok et Ban Sado sont renommés pour leurs objets en argent finement ciselés et leurs soies. Il ne faut pas manquer de s’arrêter au village des éléphants de Ban Ta Klang pour approcher de près ces majestueux animaux.
A une centaine de kilomètres, vous pourrez entrevoir la beauté du site de Prasat Khao Preah Vihear (patrimoine mondial UNESCO), spectaculaire sanctuaire khmer situé au Cambodge au sommet d'une falaise dominant la région.
En Isan, le mythique Mékong sépare la Thaïlande du Laos sur plus de 600 km. Les rives du fleuve sont animées de charmantes villes où il fait bon flâner au bord de l’eau à l’heure du soleil couchant. Chiang Khan qui alignent des maisons en bois traditionnelles est connue pour la tournée matinale des moines recevant les dons des fidèles qui attire de nombreux tourites thaïs. Nong Khai vibrant d’une ambiance un peu plus populaire mais toute aussi attachante permet de visiter le Sala Kaew Ku (ou Wat Kaek) dont le parc insolite expose des sculptures en ciment gigantesques représentant Bouddha et beaucoup d’autres figures étonnantes. Ville frontière avec le Laos, elle permet d’emprunter le pont de l’Amitié pour se rendre à Vientiane, la capitale laotienne.
Les villes riveraines constituent des étapes agréables où il ne faut pas manquer de faire une jolie balade en bateau avant de repartir sur des routes qui serpentent parmi de vastes rizières produisant le meilleur riz du pays. Yasothon est d’ailleurs réputée pour son riz jasmin de grande qualité. Plus bas, Si Sa Ket, spécialisée dans l’artisanat du bambou, des soies et cotonnades, est marquée d’une forte influence khmère dont témoignent plusieurs vestiges (Prasat Hin Wat Sa Kamphaeng Yai, Prasat Ban Prasat…)
En remontant vers Nakhon Phanom, la vision du Phra That Phanom s’impose. Ce temple parmi les plus vénérés du pays abriterait, dit-on, le sternum du Bouddha. Surnommée « ville des montagnes » à juste titre, Nakhon Phanom jouit d’un environnement remarquable que les trekkeurs ne manquent pas d’explorer. Il en est de même pour la province de Loei qui offre ses magnifiques parcs nationaux au plaisir des randonneurs et des observateurs de la nature. Tandis qu’à l’est, les fôrets des montagnes Phu Phan (province de Sakon Nakhon) cachent plusieurs temples, lieux de retraite propices à la méditation, ainsi que le Palais De Phu Phan Ratchaniwet, résidence royale.
Autre centre d’intérêt, le site archéologique du village de Ban Chiang (patrimoine mondial UNESCO) est considéré comme le plus important habitat préhistorique découvert à ce jour en Asie du Sud-Est. Les fouilles ont permis de mettre à jour un grand nombre de tombes contenant des objets en céramique et en métal. La route de Ban Chiang est émaillée de villages d'artisanat.
La ville d’Ubon Ratchathani empreinte d’une forte tradition bouddhiste possède des temples remarquables comme le Wat Tung Si Muang et sa librairie en bois sur pilotis. Elle est aussi connue pour son « Festival des bougies » qui a lieu au mois de juillet. Depuis Ubon, on peut prendre le bus pour Paksé au Laos. Au nord-est de la ville, le Parc national de Pha Taem cache de nombreuses chutes d'eau et des grottes ornées de fresques préhistoriques datées de plus de 3000 ans.
Toute la région est un véritable melting pot comme en témoigne Mukdahan qui accueille un étonnant marché haut en couleurs où sont vendus des objets thaïs mais aussi laotiens, vietnamiens et chinois.


Informations légales