Actualités
Ce mois ci> 2019 >> Juillet


Les voyageurs Thaïlandais, champions du bon comportement

Une étude réalisée par Expedia en 2019 sur le savoir-vivre à bord des avions et dans les hôtels révèle que les voyageurs thaïlandais figurent en tête de classement pour leur bon comportement.
Nous avons tous des anecdotes plus ou moins agréables à raconter sur nos voyages et ce rapport Expedia vous en rappellera sûrement quelques-unes. Cette année, il s’attache aux voyageurs qui font preuve de gentillesse et de bonne volonté.
L'enquête a été notamment menée auprès de 601 voyageurs thaïlandais ayant effectué en moyenne 11,2 vols personnels ou 10,1 vols d'affaires par an.
En ce qui concerne les actes de gentillesse, 41% des personnes interrogées dans le monde ont aidé quelqu'un à mettre ses effets personnels dans le compartiment à bagages et les voyageurs thaïlandais sont en tête de ce classement avec 50%.
Les Américains (42%) et les Taïwanais (40%) sont les plus disposés à changer de siège alors que les Thaïlandais le sont moitié moins (22%) et les Néerlandais (21%) et les Japonais (9%) encore moins.
Les Taiwanais (11%), les Japonais (13%) et les Thaïs (15%) sont les moins susceptibles d’apporter à bord des aliments qui sentent forts. En revanche, les Indiens (31%) et les Américains (30%) s'en soucient bien moins.
Les plus attentifs aux petits soucis de santé de leur voisin sont les Autrichiens (57%) et les Thaïlandais (54%). Les Japonais (19%) et les Sud-Coréens (24%) sont beaucoup moins susceptibles de donner un coup de main à quelqu’un qui tousse ou qui éternue.
Bien que 95% des voyageurs ont déclaré limiter la consommation d’alcool à bord des avions, 43% des personnes interrogées dans le monde ont identifié que le passager ivre était la personne la plus agaçante. Seulement 5% des personnes interviewées ont déclaré s'être saoulées au cours d'un vol.
Les cinq principaux comportements qui dérangent le plus les passagers thaïlandais sont : le passager ivre (43%), celui qui répand ses germes (35%), celui qui sent mauvais (27%),
l’ envahisseur (coup de pieds dans le siège, bras agrippé, accoudoir réquisitionné…)(25%) et le parent inattentif ( 24%).
Etre confiné à un siège d'avion peut faire ressortir le pire chez certaines personnes et la plupart des voyageurs traitent directement de la question avec le passager indiscipliné. Les Thaïlandais préfèrent nettement éviter une confrontation. Les Français (61%), suivis des Suisses (57%) et des Allemands (57%) sont les plus susceptibles d'affronter directement les kickers de sièges, tandis que les Thaïs (41%) demanderont à l'agent de bord de s'en occuper. Les Thaïlandais (69%) s'adresseront directement au personnel de bord en cas de comportement grossier d’un autre passager, au lieu de se confronter directement à lui (16%).
En ce qui concerne l’espace des accoudoirs, les Thaïlandais (50%) vont droit au but et demandent au passager monopolisateur de leur laisser de la place, se rapprochant des Autrichiens (60%) les mieux classés.
Concernant les hôtels, 70% des personnes interrogées dans le monde déclarent qu'elles contacteraient la réception pour obtenir de l'aide en cas de nuisance sonore. Les Thaïlandais dépassent la moyenne à 74%. Les Néo-Zélandais (44%) et les Australiens (40%) sont disposés à adopter une approche décontractée et à ignorer le problème.
Les cinq types de clients les plus dérangeants pour les Thaïlandais sont les parents inattentifs (42%), les fêtards en salle (36%), ou dans les bars (31%), les amoureux bruyants (27%) et les fêtards en général (25%).
Les attentions semblent plaire aux voyageurs thaïlandais. 18% des répondants thaïlandais ont déclaré qu'ils apprécieraient un petit cadeau à leur arrivée. Une introduction rapide aux sites et restaurants de la région visitée a été suivie de près par 26% des Thaïlandais qui ont déclaré que c’était la chose la plus appréciée qu’un hôte puisse faire. Ces résultats mettent en évidence le fait que même si le contact personnel est toujours très apprécié pour une bonne hospitalité, la nourriture offerte est le moyen de séduire les voyageurs.


Informations légales