En ce moment

En ce moment> 2019 >> Août


Le gouverneur de la TAT détaille sa stratégie

Mr Yuthasak Supasorn, gouverneur de l’Office National du Tourisme de Thaïlande (TAT) s’est expliqué récemment dans une interview sur la manière dont la TAT compte défendre la préservation de l'environnement et promouvoir les destinations émergentes et secondaires.

La Thaïlande promet de protéger davantage les éléphants. Est ce une réalité ?
Le rôle de l’éléphant en Thaïlande est très ancien et nous ne savons pas vraiment quand il a commencé. À diverses époques de l’histoire, les Thaïlandais ont profité de la taille et de la force des éléphants pour protéger le Royaume dans les combats et les ont mis au travail à travers le pays durant des générations au lieu d’employer des machines. L'éléphant est également le symbole national et revêt une signification spirituelle particulière grâce à ses associations profondes avec le bouddhisme et l'hindouisme. Donc, il doit toujours être vénéré et bien traité.

Donnez-nous des exemples de conservation des éléphants?
Il existe de nombreux projets de conservation et sanctuaires dans toutes les régions de Thaïlande. Je pense à Elephant Hospital à Lampang, Elephants World à Kanchanaburi et au Phang Nga Elephant Park, dans la province de Phang Nga, au sud de la Thaïlande, pour ne nommer que ceux-là.

Qu'en est-il des autres animaux?
Le Wildlife Fund Thailand mène un projet de conservation du paon thaïlandais dans la province de Lamphun. Un autre exemple est la Fondation Seub Nakhasathien, qui a un projet de suivi comportemental pour le goral (une antilope locale) dans les forêts thaïlandaises. En outre, le World Wildlife Fund for Nature (ex World Wildlife Fund) est opérationnel en Thaïlande depuis 1995, garantissant ainsi une participation et un soutien solides en vue de la conservation de la biodiversité du pays.

Comment la TAT encourage-t-elle actuellement les destinations secondaires émergentes ?
La TAT veut positionner 55 provinces secondaires dans l’ensemble du développement touristique de la Thaïlande. Le plan consiste à créer des modèles conceptuels spécifiques à chaque province secondaire, en particulier dans les zones rurales où l'agriculture reste la principale source de subsistance pour les habitants. Même avec l'évolution des machines agricoles modernes, le lien entre le peuple thaïlandais et les animaux reste plus fort à la campagne. Cela fait partie du pilier de la TAT « Local Experience », qui offre aux visiteurs de découvrir en immersion le tourisme communautaire, le mode de vie, la sagesse, l’identité locale et la distinction de chaque région.

Comment faites-vous la promotion de niches particulières comme les arts culinaires, le spa et le bien-être et les aventures douces ?
La Thaïlande est connue pour la diversité de ses attractions, mais le développement continu des produits touristiques du Royaume signifie que de nombreuses découvertes sont encore à venir. Les efforts de la TAT en faveur du tourisme gastronomique ont mis en lumière la diversité régionale de la cuisine thaïlandaise, chacune des cinq régions du Royaume possédant une cuisine distincte. La Thaïlande propose également un large éventail d’options de spa et de bien-être. La cuisine thaïlandaise et le bien-être intègrent l’utilisation d’herbes et d’épices dont beaucoup se trouvent dans nos forêts. Les options d'aventure douces se mêlent à l'écotourisme sur le terrain montagneux de la jungle.


Informations légales