Découvrir les régions
La province de Phrae

Chaque mois, Mike du site internet Thailandee.com vous fait découvrir une province émergente en Thaïlande.

La province de Phrae
Dans mes articles précédents, je vous avais parlé de Lampang et de Nan, entre les deux, se trouve la province de Phrae (prononcez "prè") qui n’a rien à envier à ses voisines si ce n’est peut-être quelques touristes en plus. Je vous emmène la découvrir. Phrae… partez !


En ville
Le centre-ville de Phrae se visite assez facilement à pieds ou à vélo, la plupart des hôtels ou guesthouses en proposent à leurs clients gratuitement ou pour 50 bahts par jour. J’aime beaucoup son atmosphère de village paisible et accueillant et ne peux m’empêcher à chaque séjour ici, de me balader, en fin d’après-midi, dans les petites rues aux maisons souvent en bois avec jardin entre le Wat Phra Non et son Bouddha couché (phra non en Thaï signifie Bouddha couché justement), le Wat Luang et le Wat Pong Sunan qui lui aussi possède un reclining buddha mais bien plus récent et en extérieur cette fois.


Son hall d’ordination est classique mais un bâtiment blanc récemment achevé avec des flèches dorées et figurines en stuc, décoré de peintures intérieures magnifiques, le jouxte. A l’arrière se trouve la sculpture d’une tortue géante surmontée d’un Bouddha debout. C’est mon temple préféré en ville.

Si vous êtes là un samedi soir, vous pourrez finir votre petit tour en flânant dans la rue piétonne qui se met en place juste à côté du Wat Pong Sunan pour accueillir le Kad Phra Non, marché de nuit avec les traditionnels stands de nourriture et de produits artisanaux mais aussi des vendeurs de fruits et légumes car ce marché est destiné à la population locale, les touristes étrangers sont très rares, et des concerts live de groupes locaux souvent très talentueux.





En semaine, ce sera au petit marché de nuit uniquement culinaire qui s’installe sur Rop Muang Road devant « Pratu Chaï », une des portes de la muraille entourant l’ancienne ville, qu’il faudra aller pour manger la Street Food locale.

Fortifiée comme beaucoup de villes du nord de la Thaïlande, Phrae ne garde que quelques tronçons de ses anciens murs d’enceinte. Le plus marquant est sans conteste celui identifié sur les cartes comme « Kamphaeng Muang Phrae » bien que le nom désigne tout l’ensemble. Au bord d’un canal fermé, il offre un joli cadre pour se reposer sur un banc ou se promener à l’ombre de la voûte d’arbres majestueux.

Autres témoins du passé de la cité, les nombreuses maisons anciennes en teck magnifiquement restaurées rappellent que la province était réputée pour sa production de ce bois précieux. Plusieurs sont ouvertes au public. C’est le cas de la plus connue, la Vongburi House de style architectural aux influences européennes. Sa découverte peut facilement être intégrée à la balade entre les trois temples que je citais plus haut car elle se trouve à quelques dizaines de mètres du Wat Phra Non.


Le musée Khum Chao Luang est un autre exemple de ses demeures historiques tout comme Wichai Racha House et quelques autres que je vous laisse découvrir sur place.

Les artisans de Phrae
L’artisanat le plus réputé de la province, ce sont les habits Mo Hom indigo et blanc. Vous en trouverez dans toutes les boutiques et sur les marchés de nuit de la ville que ce soit celui du samedi soir ou celui du premier dimanche soir du mois sur Charoenmuang Road. Ces vêtements uniques sont les souvenirs incontournables de tout séjour ici. Vous pouvez en acheter bien sûr mais c’est bien plus amusant de les faire vous-même.

Pour cela, il suffit de vous rendre au village de Ban Thung Hong à 4 kilomètres de Phrae. Le Mo Hom est leur spécialité et plusieurs magasins proposent aux touristes de venir dans leurs ateliers, choisir un motif dans un large catalogue et de teindre foulards, écharpes ou chemises. Ils vous guident pas à pas, vous expliquent les techniques à base de ligaments plastiques, bouts de bois et élastiques qui permettent d’obtenir le résultat voulu. Puis équipé d’un tablier et de longs gants en caoutchouc, vous tremperez votre future création dans le bain de teinture. Elle en sortira plutôt verte mais rapidement au contact de l’oxygène de l’air, elle bleuira à vue d’œil.


Pour rencontrer d’autres artisans, direction Ban Rong Fong. Le village à 8 km au nord de Phrae compte plusieurs couteliers dont vous pouvez visiter les ateliers et un potier qui cuit encore sa production dans un des grands fours en briques anciens.


Evitez d’y aller pendant la pause déjeuner pour être sûr de les voir au travail. Ce sera surtout pour le plaisir des yeux car vous n’y trouverez probablement personne qui parle anglais mais c’est tout de même intéressant.

Dans les montagnes alentours
Pas besoin de faire beaucoup de kilomètres hors de la ville pour rapidement se retrouver dans les champs puis les montagnes qui accueillent de très nombreux temples. Le Wat Phra That Cho Hae et son chedi doré est le plus important et vénéré de la province mais il y en a une multitude d’autres.


Mon préféré, le Wat Na Khu Ha possède un long pont en bambou enjambant des champs, tantôt de riz, tantôt d’arachides, tournesols et maïs selon la période de l’année, qui relie la montagne avec son point de vue dominant et ses deux grottes au Grand Bouddha doré assis.


En route, vous pourrez aussi aussi faire une halte au très intéressant Wat Phra Tha In Kwaen, et sa reproduction du rocher doré sacré du Myanmar.

La province compte également plusieurs parcs nationaux avec des cascades et mêmes des sources chaudes, les Mae Chok Hot Springs à 73 kilomètres de Phrae. Bien plus proche, le Phae Muang Phi Forest Park, offre un paysage étonnant avec ses colonnes de terre érodée, sorte de Cappadoce miniature.


Enfin, en plaine, mais à voir absolument, le Wat Phra That Suthon Mongkhon Khiri avec son immense Bouddha couché de style birman (voir photo tout en haut de l’article), bien que récent, est probablement le plus beau temple de la province.

Comment rejoindre Phrae ?
La compagnie aérienne Nok Air propose des vols quotidiens entre l’aéroport Don Muang à Bangkok et Phrae. Sinon, ce sera par la route que vous pourrez venir ici. Des bus partent régulièrement depuis Mo Chit, le terminal Nord des bus de Bangkok. Comptez 7 heures de trajet. Il y a également des bus et minivans passagers depuis Chiang Rai et les provinces voisines. S’il n’y a pas de gare à Phrae (enfin pas encore, la future ligne vers Chiang Rai dont la construction devrait démarrer fin d’année en comprendra une), vous pouvez prendre le train jusqu’à Denchai et faire les 20 kilomètres restants en bus local. Dans ce cas, profitez-en pour visiter le Wat Phra That Suthon Mongkhon Khiri.

Mes coups de cœurs
    • Le marché de nuit Kad Phra Non du samedi soir
  • • La balade en fin d’après-midi dans les rues du centre entre les temples Wat Phra Non, Wat Luang, Wat Pong Sunan et la Vongburi house
  • • Le Wat Na Khu Ha et son pont en bambou
  • • Teindre sa propre chemise à Ban Thung Hong
  • • Le sublime Wat Phra That Suthon Mongkhon Khiri
  • • Manger au petit marché de nuit quotidien près de la porte est de la ville
  • • Le Pan Jai Restaurant
  • • Le Chatawan Homestay et ses chambres simples dans une maison en bois pour l’accueil de sa propriétaire et ses petits déjeuners
  • • Le Wat Phra That Chom Chaeng à 2 kilomères du Wat Phra That Cho Hae








Informations légales