Découvrir les régions
Loei


Chaque mois, Mike du site internet Thailandee.com vous fait découvrir une province émergente en Thaïlande.

Loei
Ce mois-ci direction Loei (prononcer « l’oeil ») dans le Nord-Est de la Thaïlande, région qu’on appelle l’I-San. Montagneuse et bordée par le fleuve Mékong qui la sépare du Laos, cette province émergente, malgré ses superbes paysages et panoramas, sa vie locale typique, un festival unique et de nombreux autres atouts, n’attire que peu de voyageurs étrangers. C’est donc une destination idéale pour les visiteurs en quête de calme et d’authenticité.



Chiang Khan
Faisant face au Laos sur l’autre rive du Mékong, c’est pour moi une étape incontournable de tout séjour par ici. Mais pour en profiter pleinement, il ne faudra pas faire la grasse matinée !

En effet, la journée commence tôt à Chiang Khan, avec dès 5h30, la tournée matinale des moines dans Chai Khong Road et ses maisons traditionnelles en bois. C’est le dimanche matin qu’elle est la plus impressionnante car beaucoup de Thaïlandais profitent du week-end pour venir le samedi, faire des emplettes et manger dans la rue qui devient piétonne le soir, puis passent la nuit ici et se réveillent très tôt pour faire leurs offrandes le matin suivant avant de reprendre la route pour être au travail le lundi matin.



Vous pourrez ensuite emprunter une petite ruelle perpendiculaire et rejoindre le front de rivière pour contempler le lever du soleil sur le fleuve avec les montagnes et le Laos (voir la photo en haut de l’article).

Autre belle façon de démarrer la journée à Chiang Khan, c’est de louer les services d’un tuk-tuk pour qu’il vous emmène au sommet du Phu Tok admirer le jour se lever parfois sur une mer de brume. Là aussi, si vous ne restez qu’une journée, il faudra choisir.

Ensuite, vous pourrez louer un vélo soit à vôtre hôtel soit chez l’un des nombreux loueurs de Chai Khong Road et vous engager sur la piste cyclable qui longe le Mékong direction Kaeng Khut Khu, un endroit du fleuve où se forment de petits rapides dans un joli décor montagneux. Son marché animé le week-end est également sympathique pour acheter des souvenirs et manger.



Et le soir, rendez-vous au bout de Chai Khong Road pour une croisière sur le Mékong au coucher du soleil.



Si vous êtes gourmand vous pourrez aussi vous rendre au Women and Youth Cooperative Group of Water Use du village de Ban Noi pour les regarder fabriquer et bien sûr pour goûter leurs petites friandises à la coco ressemblant à des tagliatelles mais au goût bien différent.

Sinon, à une quinzaine de kilomètres de Chiang Khan, je vous recommande chaudement d’aller voir le village de Ban Tai Dam et notamment son petit musée dédié à cette communauté immigrée du Vietnam qui vous accueille chaleureusement et vous montre ses traditions, ses jeux d’enfants, son artisanat et ses danses folkloriques. Les pas sont assez simples, donc n’ayez pas peur de vous lancer !



Vous aurez du mal à repartir tant l’accueil des enfants est incroyable. Et pour vous imprégner encore plus de la vie locale, vous pourrez dormir dans un de leurs homestays.

La ville et ses environs
J’aime surtout la ville de Loei en fin d’après-midi. Mon programme idéal commence par prendre de la hauteur en gravissant la petite route puis les escaliers en fer qui mènent au Phu Bo Bit Viewpoint. Tant pour la balade que pour la vue dominante qu’il offre sur la cité et les montagnes environnantes. C’est un excellent spot pour observer le soleil vous faire un dernier clin d’œil tout en couleurs avant de disparaître derrière les sommets.



Mais si vous n’êtes ici que pour un soir, il faudra choisir entre le coucher du soleil installé sur cette colline ou un autre spectacle de la nature encore plus impressionnant. Lui, a lieu à une trentaine de kilomètres de Loei au Wat Tham Phaya. Ce n’est pas le temple à l’architecture somme toute assez classique qui vaut le détour mais la grotte située juste au-dessus où des millions de chauves-souris ont élu domicile. Chaque soir entre 17h et 18h, elles s’envolent en masse pour aller chasser et regagnent leur habitat à l’aube. De loin, on pourrait croire un immense nuage de fumée, mais de près, on voit bien qu’il grouille de petits chiroptères.



Ensuite pour finir la soirée, de retour à Loei, quoi de mieux que de dîner à petit prix dans l’atmosphère typiquement locale d’un talat don khün (marché de nuit) thaïlandais. Par contre, les étrangers étant peu nombreux à faire étape ici, les pancartes et menus sont uniquement en Thaï mais en allant au contact des marchands vous arriverez toujours à vous faire comprendre et à commander un plat.



Je vous recommande aussi de profiter de votre présence dans la capitale de la province pour aller au bureau de l’Office du Tourisme qui se trouve à l’arrière du Kut Pong Public Park. Très accueillants et de bons conseils, ils vous aideront à organiser vos visites dans la région. Vous en profiterez pour faire un petit coucou aux statues de personnages de Phi Ta Khon voire aux dinosaures qui paissent sur les pelouses.

Et si vous cherchez une petite escapade nature et fraicheur, allez manger sur l'un des radeaux flottants du Ang Kep Nam Man Ton Bon qui se trouve à une dizaine de kilomètres à l’ouest de la ville. Le principe est exactement le même que pour le petit lac dont je vous parlais dans mon article sur Udon Thani.

Les montagnes La province de Loei est très appréciée en hiver par les Thaïlandais pour ses montagnes, leur fraicheur et le fabuleux spectacle de la mer de brume qui se forme parfois à l’aube.

Moi, j’ai choisi le Phu Kradueng, sommet le plus connu mais aussi le plus ardu à gravir. Trois kilomètres et demi de rude ascension sur un sentier accidenté où rochers et racines laissent parfois la place à des escaliers en fer abruptes. Heureusement, il y a environ tous les kilomètres de petites aires de repos avec de quoi se restaurer.

Une fois en haut, vous admirez la vue et c’est reparti pour près de 2 kilomètres de marche, mais à plat cette fois-ci, pour atteindre le campement où passer la nuit dans une tente sous un ciel étoilé magnifique.



Courte nuit car, si on fait tous ces efforts, c’est pour se réveiller avant le soleil et le surprendre au saut du lit, les yeux souvent encore embrumés. Un rendez-vous très prisé de décembre à mars malgré la difficulté du trek pour monter ici. Quand j’y étais, pas de nappe de brouillard mais le ciel fut tout de même superbe.



La montagne abrite aussi plusieurs cascades et points de vue, dont un idéal pour le coucher du soleil, le Pha Lom Sak et un parfait pour son lever, le Pha Nok Aen Viewpoint (ma photo ci-dessus). Il y a aussi une flore et une faune très variée parmi laquelle des éléphants sauvages. Si on ne les voit que très rarement, je peux vous confirmer qu’ils sont bien là, j’ai vu des crottes fraîches sur le chemin vers le sommet.

Le festival des fantômes La province de Loei est connue dans toute la Thaïlande pour le Phi Ta Khon Festival que l’on pourrait traduire par festival des fantômes. Une fête unique et surprenante pendant laquelle les habitants se parent de masques impressionnants confectionnés à partir de paniers pour faire cuire le riz et feuilles de cocotiers qui a lieu chaque année pendant trois jours dans et autour du Wat Phon Chai dans la petite ville de Dansaï. Cette année, il se déroulera du 5 au 7 juillet 2019.



Et tant que vous êtes à Dansaï, allez faire un tour au temple Wat Neramit Witpasana et son Bouddha Chinnarat deux kilomètres plus loin.

Comment rejoindre Loei ?
Les compagnies aériennes Nok Air et Air Asia proposent des vols quotidiens entre l’aéroport Don Muang à Bangkok et Loei. Il y a également des bus au départ du Terminal de Mo Chit (comptez une dizaine d’heures de trajet) et d’autres depuis beaucoup de villes du Nord et du Nord-Est de la Thaïlande.

Mes coups de cœur
    • L’ascension du Phu Kradueng même si c’est très sportif
  • • Le Wat Tham Pha Ya, temple des chauves-souris
  • • La ville de Chiang Khan et ses environs
  • • Le village de Ban Tai Dam
  • • L’étonnant Phi Ta Khon Festival
  • • La vue depuis le Phu Bo Bit Viewpoint
  • • Le petit marché de nuit quotidien de Loei sur Thanon Ruamjit








Informations légales